Voilà à quoi ressemblera le futur Rogers Place d'Edmonton.

Edmonton repêche Groupe Canam pour la construction d'un aréna de 480 millions $

Le futur domicile des Oilers d'Edmonton portera la signature du Groupe Canam. Comme une soixantaine d'autres stades sportifs au Canada et aux États-Unis.
Structal-construction métallique lourde, le segment d'affaires de Canam spécialisé dans la construction de projets d'envergure, a annoncé, mercredi, qu'il participera à la réalisation de quatre projets majeurs en Amérique du Nord au cours des prochains mois. Des projets totalisant 191 millions $ qui font grimper le carnet du fabricant beauceron de composantes métalliques à près de 800 millions $.
La semaine dernière, le propriétaire des Oilers, Darryl Katz, et la Ville d'Edmonton annonçaient la réalisation d'un vaste projet immobilier de 605 millions $ au coeur du centre-ville de la capitale albertaine qui prévoit, entre autres, la construction d'un aréna de 18 640 sièges au coût de 480 millions $. Les joueurs des Oilers y donneront leurs premiers coups de patin à l'automne 2016.
PCL Construction Management, le maître d'oeuvre du projet, a choisi Structal pour l'achat de l'acier qui servira à construire la charpente du Rogers Place et du centre de divertissement qui y sera rattaché. La fabrication des composantes d'acier se fera aux usines de Canam à Saint-Gédéon et à Calgary. Les premières livraisons débuteront en août.
Toujours dans le domaine sportif, Structal va retourner au Arthur Ashe Stadium, à New York, lieu du US Open. Il y a quelques années, il avait participé à la construction de la charpente originale de ce temple du tennis professionnel qui avait ouvert ses portes en 1997.
Cette fois, c'est pour l'achat d'acier et la fourniture des services de préconstruction et de dessins pour la fabrication d'un toit rétractable que l'expertise beauceronne sera mise à contribution. C'est à partir des usines de Saint-Gédéon et de Point of Rocks, au Maryland, que l'acier prendra la direction de la Grosse Pomme à compter du mois de septembre prochain.
C'est aussi à New York que seront réalisés les deux autres contrats décrochés par Structal.
D'abord, l'entreprise s'attaque au projet d'érection d'une tour d'habitation de 47 étages pour lequel elle a obtenu le mandat de fabriquer et de monter les composantes d'acier. Puis, elle réalisera la charpente métallique d'un hôpital de 23 étages et d'une superficie de près de 80 000 mètres carrés dont l'ouverture est prévue en 2017.
Ces quatre contrats font la joie du vice-président senior de Structal, Peter Frantz. «Ces contrats démontrent que notre expérience est reconnue non seulement sur le marché de la construction de bâtiments à vocation sportive, mais également sur celui de la construction d'immeubles prestigieux de grande hauteur.»
Rappelons que le contrat de fabrication et d'installation de la charpente métallique de l'amphithéâtre multifonctionnel de Québec avait échappé à Canam l'an dernier. Le Groupe ADF, de Terrebonne, avait présenté une soumission de 46,6 millions $, comparativement à 50,8 millions $ pour l'entreprise beauceronne.
Un milliard $ de revenus en 2013
Ça ne s'était pas vu depuis 1998. Le Groupe Canam a réalisé des revenus dépassant le milliard de dollars au cours de son exercice financier 2013.
Ils ont atteint exactement 1,028 milliard $, soit une hausse de 13,6 % par rapport à l'exercice précédent. L'entreprise ferme les livres avec un bénéfice net de 31,2 millions, ou 0,74 $ par action, comparativement à un bénéfice net de 17 millions $, ou 0,40 $ par action, en 2012. À la Bourse de Toronto, mercredi, l'action du Groupe Canam (TSX : CAM) a clôturé la séance à 14,35 $, en hausse de 0,41 $.
Mercredi, à l'occasion de la publication des résultats de 2013, le président et chef de la direction de l'entreprise beauceronne, Marc Dutil, a expliqué que l'augmentation des ventes provenait principalement de la reprise des activités dans la construction non résidentielle aux États-Unis. «Nous avons maintenant plus d'employés au sud de la frontière qu'au Canada», a-t-il mentionné. Canam fournit un gagne-pain à 3600 personnes au Canada, aux États-Unis, en Roumanie, en Inde et à Hong Kong.
Par ailleurs, le Groupe Canam a annoncé qu'il en était venu à une entente à l'amiable avec l'un de ses ex-partenaires dans le projet de construction du toit rétractable du BC Place à Vancouver. M. Dutil n'a pas voulu en dire davantage sur le contenu de l'entente qui met fin au litige vieux de deux ans entourant les dépassements de coûts de ce projet. Il s'est tout simplement dit soulagé de voir que les frais d'avocats de la compagnie vont cesser d'exploser.