Inuktun est un fabricant canadien de systèmes de caméras et de véhicules robotisés.

Eddyfi Technologies encore mieux outillée avec l'acquisition d'Inuktun

Eddyfi Technologies est insatiable lorsqu’il est question de croissance. L’entreprise injecte 10 millions $ pour acquérir le fabricant canadien de systèmes de caméras et de véhicules robotisés Inuktun.

Cette transaction est la sixième en près de trois ans pour le groupe québécois qui conçoit et commercialise des équipements et des logiciels d’inspection destinés aux contrôles non destructifs, les CND comme on dit dans le jargon du milieu. 

«C’est un défi significatif que de combiner la robotique d’Inuktun avec nos sondes et nos instruments, et nous croyons fermement que de cette façon, nous allons réussir à répondre aux besoins les plus exigeants du marché», indique Martin Thériault, président et chef de la direction d’Eddyfi Technologies.

Grâce à cette acquisition, l’entreprise installée dans l’Espace d’innovation Michelet agrandit sa famille de 70 nouveaux talents. Elle compte aujourd’hui 450 travailleurs à travers le monde. 

La direction est également en voie de réussir et même de fracasser son objectif de 2015 qui était d’atteindre un chiffre d’affaires de 100 millions $ d’ici 2020.

«Normalement, nous devrions atteindre les 100 millions $ à la fin de l’année 2019», avance au Soleil le patron, concédant que son équipe devra éventuellement établir une nouvelle cible pour les quatre prochaines années. «200 millions $, 250 millions $. Ce n’est pas impossible pour notre prochain cycle stratégique», poursuit-il. 

Établie à Nanaimo en Colombie-­Britannique, Inuktun possède des bureaux à Houston, au Texas, et l’entreprise est également présente grâce à des partenaires d’affaires à Aberdeen, en Écosse, et à Perth, en Australie. 

Quant à la question des employés, la direction n’envisage pas réaliser d’importantes compressions. Les travailleurs d’Inuktun aux États-Unis — environ sept — seront toutefois relocalisés dans les bureaux d’Eddyfi Technologies à Houston.

Élargir sa clientèle

Selon M. Thériault, le catalogue d’Inuktun permettra à son organisation d’élargir sa clientèle ainsi que de bonifier son portfolio. 

Eddyfi Technologies collabore actuellement avec des compagnies dans le secteur pétrolier, de l’aérospatiale et du nucléaire. L’entreprise brasse des affaires dans plus de 80 pays et possède une dizaine de bureaux à travers le monde. 

«Les clients peuvent maintenant faire une sélection parmi une variété de caméras, de contrôleurs et véhicules robotisés Inuktun standards afin de créer une solution personnalisée qui répondra parfaitement à leurs attentes», fait valoir le président.

Les ventes et le service des systèmes Inuktun, les formations, la location de produits, la calibration et la réparation des équipements et le service technique seront désormais fournis par l’équipe d’Eddyfi Technologies.

«Depuis plusieurs années, nous avons cherché à établir un partenariat avec des entreprises œuvrant dans le domaine du CND qui sont en mesure de faire évoluer et maximiser le potentiel de nos produits. Cette association nous rend les alliés de l’un des meilleurs joueurs de l’industrie», se réjouit dans un communiqué Colin Dobell, président et chef de la direction chez Inuktun.

Pour les prochains mois, M. Thériault souligne que son entreprise travaillera à compléter l’intégration de ses dernières acquisitions ainsi qu’à consolider ses opérations. 

Depuis 2016, Eddyfi Technologies a notamment mis le grappin sur Silverwing et TSC Inspection Systems, deux compagnies au Royaume-Uni, et M2M, en France. 

En 2017, la Caisse de dépôt et placement du Québec avait investi 36,5 millions $ pour appuyer l’ambitieux plan de croissance de l’entreprise de Québec.