L’offre d’E-Taxi vise les actifs et les activités de Taxi Diamond, de Taxi Hochelaga et la technologie développée par Téo Techno. La valeur et les conditions de l’offre d’achat qui a été présentée au syndic de faillite Richter n’ont pas été dévoilées.

E-Taxi présente une offre pour racheter Taxelco et relancer Téo Taxi

MONTRÉAL — La société montréalaise E-Taxi a annoncé jeudi avoir déposé une offre pour racheter l’entreprise de taxis Taxelco, notamment dans le but de relancer le service de taxis électriques Téo Taxi sous un nouveau modèle d’affaires.

L’offre d’E-Taxi vise les actifs et les activités de Taxi Diamond, de Taxi Hochelaga et la technologie développée par Téo Techno. La valeur et les conditions de l’offre d’achat qui a été présentée au syndic de faillite Richter n’ont pas été dévoilées.

E-Taxi a été fondée en 2017 par Yung Cuong et son fils, Fabien Cuong, en se donnant pour mission de «prendre part activement à l’électrification des transports au Canada».

Si l’offre est retenue, la nouvelle flotte de voitures électriques de Téo Taxi sera composée de véhicules e6 du constructeur chinois BYD, avec qui E-Taxi tient des discussions depuis plusieurs mois.

Téo Taxi, mis sur pied par l’homme d’affaires Alexandre Taillefer, a cessé ses activités à la fin janvier - mettant à la rue quelque 400 chauffeurs salariés - en déplorant que son modèle d’affaires ne soit pas viable «dans les conditions actuelles». Il a notamment évoqué une réglementation jugée trop rigide dans l’industrie.

Depuis, l’entreprise est à vendre et certains acheteurs potentiels se sont manifestés, notamment le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, qui a déposé une offre en son nom personnel. Il a cependant révélé la semaine dernière, dans une entrevue avec le «Journal de Montréal», que son offre n’avait pas été retenue.

Taxelco traîne une dette totalisant 36 millions $, dont 21,4 millions $ en créances garanties. La Banque Nationale est son plus important créancier, pour un montant de 11,7 millions $.

Un des cofondateurs d’E-Taxi, Yung Cuong, est déjà propriétaire de Taxi Para-adapté, une entreprise de taxi adapté non médical comptant parmi ses clients la Société de transport de Montréal et les établissements de santé et services sociaux de la grande région de Montréal. Il est également impliqué chez Paxi Technologies, un fournisseur de technologies pour l’industrie du taxi, et ancien propriétaire de Taxi Pontiac.