La gamme de vins Julia Wine offerte dans les stations-services Canadian Tire est différente de celle queles consommateurs peuvent trouver dans les Couche-Tard.

Du vin de Julia Wine dans des Canadian Tire

Après Couche-Tard, Julia Wine poursuit son expansion de vente dans les stations-services de Canadian Tire. Une seule succursale, celle de Saint-Romuald, vend en ce moment les vins, mais 25 autres sont en négociations.
L'importateur de vin québécois a choisi la tête des ponts pour son test avec la populaire chaîne. Un endroit très fréquenté par la population de Lévis.
Daniel Roy, le propriétaire du Canadian Tire de Saint-Romuald, affirme que depuis l'arrivée des vins de Julia Wine sur ses tablettes en novembre, les ventes ne cessent d'augmenter.
«Quand Julia Wine m'a approchée, j'ai accepté, car c'est un nouveau produit qui compétitionne la SAQ et qui amène, bien sûr, de la nouvelle clientèle», affirme-t-il.
La gamme de vins offerte dans les stations-services Canadian Tire est différente de celle queles consommateurs peuvent trouver dans les Couche-Tard.
Néanmoins, 22 sortes sont vendues. Leur prix variant entre 15 $ et 32 $.
Les pourparlers avec la maison mère de Canadian Tire vont bon train et, selon le propriétaireM. Roy, plusieurs autres stations-services auront leur présentoir Julia Wine dans les prochains mois. Cette information a été confirmée par Alain Mounir Lord, président du conseil d'administration et chef de la direction chez Julia Wine.
L'affaire de chacun
«Puisque chaque poste d'essence est indépendant, ce sera l'affaire de chacun, mais pour l'instant ça regarde bien», ajoute Daniel Roy.
L'association entre Julia Wine et les stations-services est bien entamée au Québec avec près de 25 EKO de Québec, Montréal, Sherbrooke, Laval et Sorel ainsi qu'avec une succursale de Pétrole Paquet à Lévis.
Depuis le mois d'août dernier,180 000 bouteilles de vin Julia Wine se sont vendues dans les Couche-Tard du Québec et enoctobre la chaîne de dépanneurs affirmait que la croissance des ventes avait atteint 40 %.
En août dernier, l'entreprise d'importation Julia Wine voulait offrir un meilleur accès à des «vins de qualité, autres qu'à la SAQ» et unissait ses forces aux dépanneurs Couche-Tard.