Le «Washington Post» a rapporté vendredi que les discussions entre Facebook et des responsables de la Commission fédérale du commerce au sujet des problèmes de gestion des données avaient porté sur la responsabilité personnelle de Mark Zuckerberg, qui contrôle la majorité des actions avec droit de vote de Facebook.

Données personnelles: Mark Zuckerberg dans la mire des autorités américaines

WASHINGTON — Les autorités réglementaires américaines envisagent d’imposer une forme de contrôle sur la direction de Facebook par Mark Zuckerberg et sur la gestion des informations personnelles des utilisateurs par le géant des réseaux sociaux.

Le «Washington Post» a rapporté vendredi que les discussions entre Facebook et des responsables de la Commission fédérale du commerce au sujet des problèmes de gestion des données avaient porté sur la responsabilité personnelle de M. Zuckerberg, qui contrôle la majorité des actions avec droit de vote de Facebook.

Le «Post» a cité des sources anonymes proches des discussions.

La Commission fédérale du commerce n’a pas réagi à l’information, et Facebook n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

La commission a ouvert une enquête sur Facebook l’année dernière après avoir appris que la société d’exploration de données Cambridge Analytica avait recueilli des informations sur 87 millions d’utilisateurs sans leur consentement.

Le «Washington Post» avait précédemment rapporté que la Commission fédérale du commerce envisageait d’imposer à Facebook une amende de plusieurs milliards de dollars.