En 2014, le nombre de chantiers à Donnacona frôlera les 20 millions $.

Donnacona: l'émergence d'un nouveau pôle économique

«On est rendus la banlieue la plus accessible de Québec. N'en déplaise à Régis Labeaume, dans quelques années, c'est Québec qui sera la banlieue de Donnacona!»
Lancée à la blague par le maire Sylvain Germain, la déclaration n'en est pas moins révélatrice de la vitalité économique de celle qui célébrera son centenaire l'an prochain. À l'occasion de son déjeuner annuel, le premier magistrat de la ville réservait, pour 2014, une impressionnante brochette d'annonces à ses convives.
Au menu: des chantiers de toutes sortes dont la valeur totale avoisine les 20 millions $. Aux commandes du plus important pôle des affaires de la MRC de Portneuf, le maire a présenté des projets qui, dans la sphère commerciale seulement, comptent pour la moitié des sommes qui seront investies au cours des prochains mois.
L'ouverture en mai du concessionnaire Ford Donnacona a d'emblée permis à M. Germain de parler de «consolidation du carrefour de l'automobile» dans sa municipalité. La construction du nouveau bâtiment, au coût de 5,1 millions $, viendra s'ajouter aux nombreuses bannières qui composent le paysage depuis quelques années.
En 2014, l'offre en restauration sera aussi bonifiée. L'été dernier, Thaï Zone a testé le marché de la localité portneuvoise pour finalement décider d'y implanter une franchise. D'autres commerces pourront également occuper un espace dans l'immeuble qui abritera l'établissement puisque 3500 pieds carrés divisibles demeureront disponibles à la location.
Centre d'affaires de 2 millions $
Le choix ne manquera pas pour les petites entreprises à la recherche d'un local puisqu'un centre d'affaires de 2 millions $ verra le jour à proximité «pour combler une lacune dans la région, qui ne propose actuellement pas beaucoup ce genre de produit urbain et en demande», selon le promoteur.
Si le nouveau boulevard des Écureuils, situé à deux pas de l'autoroute 40, héritera pour une bonne part de ces immeubles en devenir, des édifices neufs pousseront aussi le long de la route 138. C'est le cas d'une clinique vétérinaire pour animaux de ferme et de compagnie, un chantier de 1,4 million $ qui consolidera et créera plusieurs emplois.
«Soulignons au surplus la fin des travaux d'agrandissement du pénitencier, évalués à 30 millions $. Le pénitencier, c'est 500 emplois au total et 52,7 millions $ en valeur. À 800 000 $, l'établissement génère des revenus de taxation plus élevés que la meilleure des années de la défunte usine AbitibiBowater», signale le maire.
Population en hausse
Si Donnacona représente, avec ses 3300 emplois, le plus important pôle commercial de la MRC, la localité du sud-est de Portneuf est également celle qui a enregistré la plus forte hausse de population au cours des dernières années. Sa croissance démographique est telle qu'il ne reste sur son territoire que 95 terrains disponibles pour la construction résidentielle.
«La Ville a demandé le dézonage de 31,4 hectares à l'est pour la vente de 250 terrains qui pourront accueillir plus de 325 logements. Nous sommes appelés à grandir encore et il faut être prêts à recevoir tout ce beau monde, cette nouvelle population», a enchaîné Sylvain Germain.
Au passage, il a révélé que son équipe envisageait l'édification d'une nouvelle infrastructure en loisir. «On est en train de se constituer une réserve, on va sonder la population sur ce que ça pourrait être. Peut-être une piscine intérieure, une deuxième glace ou un terrain synthétique pour le football ou le soccer...», a laissé tomber l'élu.