Alain Larochelle, ancien vice-président directeur général de Solotech Québec, devient coactionnaire avec Serge Lachance de LSM ambiocréateurs, un ancien concurrent.

Direction Toronto pour LSM ambiocréateurs

L’ancien vice-président directeur général de Solotech Québec reprend du service... chez un ex-concurrent, LSM ambiocréateurs.

L’homme d’affaires Alain Larochelle devient coactionnaire avec Serge Lachance de l’entreprise de Québec qui se spécialise dans la location et la vente d’appareils de sonorisation, d’éclairage et de multimédia.

Les employés, environ une centaine, ont appris la nouvelle, jeudi. LSM ambiocréateurs, qui a vu le jour au Saguenay en 1987, a déménagé son siège social dans la capitale au cours des dernières années.

L’entreprise a aujourd’hui un pied-à-terre au Saguenay, à Montréal, à Québec et à Saint-Hyacinthe.

Joint par Le Soleil, M. Larochelle a préféré ne pas dévoiler l’entente financière entre les deux hommes. Il devient toutefois un actionnaire important dans la compagnie.

Pour les prochaines années, il a indiqué qu’il souhaitait propulser l’entreprise à un autre échelon.

Il a notamment dans ses cartons des projets d’expansion du côté de Montréal où il souhaite doubler voire même tripler le nombre d’employés à court terme. Ce bureau compte actuellement sept paires de bras.

Il vise également que LSM réalise «rapidement» ses premiers pas à travers le Canada anglais. Il veut étendre son terrain de jeu jusqu’à Toronto d’ici 2020 avec l’ouverture d’un premier bureau à l’extérieur de la province.

M. Larochelle a été actionnaire et a dirigé pendant plus de 15 ans la division de Solotech Québec.

Pour la petite histoire, au début des années 2000, 66 % des parts de son entreprise familiale, Reflet Son et Lumières, ont été rachetés par la direction de Solotech.

Il est demeuré dans l’organisation jusqu’en 2017, et ce, même si le fournisseur de matériel audiovisuel a été vendu en 2013 à l’homme d’affaires Stephen Bronfman, Investissement Québec et Desjardins Capital régional et coopératif .

Plusieurs OPTIONS

Depuis, celui qui baigne dans le domaine du divertissement depuis l’âge de 14 ans regardait son industrie comme spectateur. Il a aujourd’hui décidé à l’âge de 53 ans de replonger dans l’aventure.

«J’ai toujours fait ce métier. Je connais beaucoup de gens. J’ai regardé plusieurs possibilités au cours des derniers mois. J’ai même pensé à démarrer une nouvelle compagnie», indique celui qui occupera le poste de vice-président chez LSM.

«Aujourd’hui, j’ai fait mon choix. Je me cherchais un véhicule puissant. [...] C’est certain qu’on va prendre de l’expansion. Je veux réaliser des acquisitions. Je veux poursuivre la croissance», poursuit-il.

LSM a entre autres collaboré par le passé avec le Festival d’été de Québec, pour le 150e anniversaire de la Confédération du Canada à Ottawa, le Festivent de Lévis, les Grands Feux Loto-Québec et le Salon International de l’auto de Québec.

«Alain est un catalyseur de succès qui sait conduire une entreprise à un niveau de performance et de rentabilité exponentiel avec,comme outil premier, le talent de chacun de ses employés. Je suis convaincu que nos forces respectives feront de nous une équipe remarquable qui permettra à LSM d’atteindre de nouveaux objectifs et de viser de nouveaux sommets» a affirmé pour sa part son nouveau partenaire d’affaires Serge Lachance, président de LSM ambiocréateurs.