Le projet du Domaine Option Nature comprend la construction d'un lac artificiel d'une superficie de 440 000 pieds carrés et un parc de 2,8 hectares. Cent quarante-huit terrains seront disponibles pour la construction de maisons unifamiliales et d'immeubles de logements.

Développer l'après-amiante à Thetford Mines

Un projet résidentiel en annexe d'un lac artificiel et d'un centre nautique, évalué à plusieurs millions de dollars, verra le jour à Thetford Mines. Une bonne nouvelle pour la région, qui travaille depuis plusieurs années à développer son économie locale depuis la fermeture de ses mines d'amiante.
«On est très content que des promoteurs investissent chez nous», soutient Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines.
«C'est un projet qui peut faire en sorte que notre ville se distingue. Ce que l'on cherche, c'est de transformer l'image que les gens ont de la région. On veut que les gens aient une image positive. D'un endroit où l'économie va bien. On a des emplois disponibles, mais plusieurs ne pensent pas chercher de l'emploi chez nous», ajoute-t-il.
Le projet du Domaine Option Nature, dont les retombées sont évaluées à 35 millions $, comprend notamment la construction d'un centre nautique urbain, d'un lac artificiel d'une superficie de 440 000 pieds carrés (2200 de long sur 200 de large) et d'un parc de 2,8 hectares.
Au total, 148 terrains seront disponibles pour la construction de maisons unifamiliales, mais aussi d'immeubles de logements. Selon les services offerts et la position du terrain, on parle de 3 $ à 8 $ du pied carré. Soixante unités sont déjà disponibles.
«Il va aussi y avoir une garderie qui privilégie les résidents du quartier», précise Sébastien Blais, président de Domaine Option Nature.
Le promoteur envisage des effets positifs autant sur l'attractivité des gens de la région que sur le plan touristique.
«C'est un projet d'abord pour Thetford Mines et sa région, qui ont besoin d'être dans l'action. Ses effets se feront sentir jusqu'à Québec, Trois-Rivières et Sherbrooke.»
Planche nautique
Amateur de planche nautique depuis 18 ans, M. Blais souhaite tenir sur son lac des compétitions régionales, nationales et internationales de planche et de ski nautiques.
Seules «des conditions idéales peuvent faire venir des champions de haut niveau. Une clientèle plus compétitive», soutient celui qui a été chargé en 2003, lors des Jeux du Québec à Thetford, du volet ski nautique et planche nautique. «On est le seul lac [artificiel] public au Québec. Il en existe deux autres, mais ils sont privés ou semi-privés.»
«On va pouvoir y pratiquer plusieurs autres activités aquatiques», indique le propriétaire d'une école de ski nautique. «Baignade et pêche sportive [truite et achigan]. L'hiver, on veut une patinoire, il va y avoir des tournois de hockey.»
Les premiers travaux de défrichage ont commencé lundi. L'aménagement du bassin devrait être complété d'ici deux à trois mois. La Ville de Thetford Mines participe à la réalisation du projet jusqu'à 500 000 $ pour financer des dépenses en infrastructures.
Le développement est situé près de la 9e Rue et de la rue Beauchamp, dans le quartier Rousseau.
Un projet d'hôtel? «Peut-être futur», se contente de dire avec le sourire le président de Domaine Option Nature. «Mais présentement, ce n'est pas sur la table.» Il y a bel et bien un besoin d'améliorer l'offre hôtelière de la région, indique le maire de Thetford Mines. «Présentement, nous avons une capacité d'accueil très limitée, puis qui ne correspond pas à la qualité d'offre qu'on aimerait mettre sur la table.»
Domaine Option Nature réunit les propriétaires de Nautik Aventure, Sébastien Blais et Josselin Routhier, de Thetford Mines, et deux chefs d'entreprise de la région de la Chaudière-Appalaches, Guy Roy et Laurent Brochu.