Omy Laboratoires et Brillant Matters remettront 120 millilitres de leur solution hydroalcoolique à un établissement de santé de la région de Québec pour chaque bouteille de quantité équivalente vendue.
Omy Laboratoires et Brillant Matters remettront 120 millilitres de leur solution hydroalcoolique à un établissement de santé de la région de Québec pour chaque bouteille de quantité équivalente vendue.

Deux jeunes pousses issues de l’Université Laval conçoivent un désinfectant pour les mains

Omy Laboratoires et Brillant Matters, deux jeunes pousses issues de l’Université Laval, conçoivent un désinfectant pour les mains. Une partie de la production de ce gel antiseptique sera remise au réseau de la santé de la région de Québec.

Approuvé par la Direction des produits de santé naturels et sans ordonnance et répondant aux normes de santé publique, le gel d’Omy Laboratoires et de Brillant Matters est offert en prévente sur le site Web de la première.

Les deux entreprises remettront 120 millilitres à un établissement de santé de la région de Québec pour chaque bouteille de quantité équivalente vendue.

Omy Laboratoires, fondée par l’étudiante à la maîtrise en sciences pharmaceutiques Rachelle Séguin et la candidate au MBA en stratégie et innovation Andrea Gomez, est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de produits cosmétiques sur mesure. Lancée par le doctorant en chimie Jean-Rémi Pouliot et le chercheur postdoctoral en chimie Philippe Berrouard, l’entreprise Brilliant Matters offre des solutions du côté de l’électronique imprimable. Son équipe de chimiste a été prêtée à Omy.

Par ailleurs, le professeur Grant Vandenberg, de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation, a contribué à la lutte contre la COVID-19 en conseillant deux distilleries de la région de Québec qui ont réorienté leur production vers le gel hydroalcoolique.