Les résultats de l’enquête NETendances laissent entendre que le marché des téléphones intelligents serait dorénavant à maturité au Québec.

Deux fois plus d'acheteurs paient avec leur cellulaire

Même si encore seulement 8% des Québécois propriétaires de téléphones intelligents paient leurs achats en utilisant cet appareil, le nombre d’utilisateurs d’applications comme Apple Pay ou Android Pay a tout de même doublé dans la province en 2017.

C’est l’un des constats du volet usage du téléphone intelligent de l’enquête NETendances 2017 menée par le Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO). 

Les 18 à 24 ans seraient les plus nombreux à utiliser ce mode de paiement en magasin, soit 14%. Les diplômés universitaires (10%) et les hommes (10%) seraient aussi plus enclins à payer de cette façon.

Selon l’enquête, la principale utilisation des téléphones intelligents en magasin serait de comparer les prix avec ceux des compétiteurs (36%), suivie de la recherche d’information sur un produit (34%) et de la vérification de la disponibilité d’un produit dans un autre magasin (29%).

Taux d’adoption

En 2017, 62% des adultes québécois possédaient un téléphone intelligent, une augmentation de 4% par rapport à l’année précédente. Au total, 88% des 18-34 ans et 70% des 35 à 54 ans en possèdent un. Le taux d’adoption du téléphone intelligent est plus bas chez les 55 à 64 ans (44%) et les 65 ans et plus (22%).

Parmi les propriétaires de téléphones intelligents, 67% l’utiliseraient plusieurs fois par jour pour accéder à internet, 10% seulement une fois par jour et 10% quelques fois par semaine. 

D’ailleurs, la plupart des utilisateurs (entre 63% et 75%) ont un forfait de données sur leur téléphone intelligent. Dans 30% des cas, ce forfait est de plus de 4 Go par mois et dans 27% des cas, de 1 à 3 Go. Seuls 6% des propriétaires de téléphones intelligents ont un forfait de 500 Mo ou moins.

Les résultats de l’enquête NETendances laissent aussi entendre que le marché des téléphones intelligent serait dorénavant à maturité au Québec, seulement 10% des adultes québécois ayant l’intention d’en acheter un au cours de la prochaine année. Les taux d’adoption de la tablette électronique et de la montre intelligente sont aussi demeurés stables en 2017, à 52% et 4% respectivement.

On calcule également que 70% des Québécois qui ont l’intention d’acheter un nouveau téléphone intelligent dans les prochains mois en possèdent déjà un et veulent le remplacer par un modèle plus récent. Pour les tablettes, 60% de ceux qui prévoient en acheter une seraient de nouveaux acheteurs, selon Claire Bourget, directrice principale à la recherche et au marketing du CEFRIO.