Une vue aérienne du terminal maritime Trans Mountain.

Deux dirigeants de Kinder Morgan recevront des primes de 1,5 million $

CALGARY — Kinder Morgan Canada allonge des primes de 1,5 million $ à deux hauts dirigeants afin de s’assurer qu’ils restent au sein de l’entreprise dans la foulée de la vente de son pipeline Trans Mountain au gouvernement fédéral en vertu d’une entente de 4,5 milliards $.

Dans un document réglementaire daté du 29 mai, la compagnie affirme avoir approuvé les paiements à son président Ian Anderson et à David Safari, vice-président à l’expansion du pipeline Trans Mountain. Les primes seront versées en parts égales en juillet 2019 et en juillet 2020.

Les versements sont conditionnels au maintien de l’emploi jusqu’à chaque date.

Le document est daté de la journée où le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé l’acquisition des actifs du pipeline.

Il précise que le gouvernement compte sur le maintien de l’emploi du personnel clé des pipelines pour s’assurer que le projet de 7,4 milliards $ visant à tripler la capacité de l’oléoduc qui relie Edmonton à Burnaby, en Colombie-Britannique, soit mené à terme.

Le document indique également que Kinder Morgan Canada a résilié et remboursé une facilité de crédit renouvelable de 5,5 milliards $ auprès de la Banque Royale.

Ottawa doit fournir des garanties de prêt pour toutes les dépenses réalisées par la compagnie pour le projet d’ici à ce que le pipeline soit vendu.

Kinder Morgan soumettra la transaction au vote de ses actionnaires avant la fin du mois de juillet. S’ils approuvent la vente, celle-ci sera conclue en août ou en septembre.

La construction du projet devrait être terminée dans environ deux ans et demi.