L’annonce du gouvernement ne comporte pas d’échéancier, mis à part une période de 15 jours pour permettre aux entreprises intéressées de se manifester.

Des milliards en contrats à la portée de Davie

Ottawa lance officiellement un processus concurrentiel afin d’ajouter un troisième chantier naval canadien comme partenaire stratégique de la Stratégie nationale de construction navale (SNCN), une occasion convoitée par le Chantier Davie, à Lévis.

Le nouveau chantier sera responsable de la construction de six nouveaux brise-glaces pour la Garde côtière, a affirmé le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Jonathan Wilkinson, vendredi, à Iqaluit, au Nanuvut.

La direction du Chantier Davie, à Lévis, affirmait déjà à la mi-juillet avoir bon espoir de devenir le troisième joueur de la Stratégie nationale. À ce moment, le gouvernement fédéral avait confirmé l’octroi de deux contrats de 500 millions $ chacun pour le chantier naval québécois ainsi que le chantier naval Seaspan, en Colombie-Britannique.

Le troisième partenaire stratégique doit se joindre à Irving Shipbuilding de Halifax et à Seaspan de Vancouver.

Davie soutenait le mois dernier n’avoir «aucun doute sur sa capacité» à se qualifier. Davie souhaitait tout de même que les libéraux prennent une décision avant les élections fédérales d’octobre.

L’annonce du gouvernement ne comporte pas d’échéancier, mis à part une période de 15 jours pour permettre aux entreprises intéressées de se manifester.

Le lancement du processus officiel d’approvisionnement est le plus récent développement de la stratégie nationale de construction navale, un programme de dizaines de milliards de dollars d’achat à long terme qui comprend la construction de nouveaux navires de guerre et navires de la Garde côtière.

Lorsque le premier ministre Justin Trudeau a annoncé en mai que le gouvernement ajouterait un troisième chantier naval, les spéculations ont été bon train sur le fait que le contrat irait éventuellement à Davie, et que les libéraux tentaient de renforcer leurs appuis électoraux dans la province.