Jean Teasdale a entre autres travaillé durant plusieurs années sur le développement du Carrefour Saint-Romuald, à Lévis, comme président-directeur général de la Société immobilière Maestri Terra.

Des emplettes de 147 M$ pour Nexus

Le Fonds de Placement Immobilier Nexus investit 147 millions $ et devient propriétaire et copropriétaire de 26 immeubles commerciaux, à bureaux et industriels, à travers la province et au Nouveau-Brunswick.
«Nous sommes aujourd'hui un joueur important avec un portefeuille de plus de 430 millions $. [...] Il s'agit de notre plus grosse transaction», indique au Soleil le coprésident et chef de la direction Jean Teasdale, dont la société a finalisé au mois de juillet cette entente avec le groupe immobilier texan, qui détient également un siège social à Montréal, Sandalwood Management. 
Pour la grande région de Québec, Nexus (TSXV:NXR.UN) met le grappin entre autres sur les centres commerciaux Place Mont-Marie (Lévis), Place Liray, Place L'Ormière et Place Orléans. Le fonds devient propriétaire de deux immeubles, soit le Centre de Victoriaville et Place 400 à Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, et copropriétaire à 50 % de 24 propriétés du portefeuille de Sandalwood, qui compte un total de 2,5 millions de pieds carrés de superficie locative.
Le grand patron de Nexus, une société qui est née au mois d'avril d'une fusion des fonds de placement immobilier Nobel et Edgefront, ne cache pas que des investissements pourraient être nécessaires au cours des prochaines années pour revigorer certains établissements. Il est toutefois trop tôt pour parler de chiffres.
«La première étape était d'acheter des participations dans ces propriétés. [...] C'est certain qu'il y a des propriétés qui nécessiteront des réaménagements, qui auront besoin d'amour avec le temps», avance M. Teasdale, préférant ne pas cibler d'endroit précis pour le moment. «Nous ne sommes pas encore rendus là dans nos démarches. Lorsqu'on regarde les propriétés que nous venons d'acheter au Québec, nous avons des locataires comme Provigo, Banque Nationale, Dollarama et Super C. Ce sont des gens qui paient leur loyer. Nous ne sommes pas dans le grand risque commercial», poursuit celui qui connaît bien la grande région de Québec. 
Il a entre autres travaillé durant plusieurs années sur le développement du Carrefour Saint-Romuald, à Lévis, comme président-directeur général de la Société immobilière Maestri Terra. D'ailleurs, M. Teasdale prévoit quitter ses fonctions avec cette compagnie au cours des prochains mois.  
Tous les marchés
Suite à l'acquisition du portefeuille Sandalwood, Nexus détient maintenant 62 propriétés totalisant 3,5 millions de pieds carrés de superficie locative. La stratégie de croissance du fonds continuera d'être principalement axée sur les immeubles de placement industriels, précise l'entreprise dans un communiqué.
«On regarde pour d'autres dossiers. On regarde pour tous les marchés», conclut M. Teasdale, qui n'écarte pas la possibilité de réaliser d'autres acquisitions à court terme. Le portefeuille de Nexus est composé à environ 60 % de propriétés au Québec dans les secteurs commerciaux, à bureaux et industriels. Le fonds collabore également sur le projet du nouveau siège social pour la Chambre des Notaires du Québec, situé au centre-ville Montréal.
Lundi, à la Bourse de Toronto, le titre de Nexus a clôturé à 2,02 $ en hausse de 1 %.
Quelques acquisitions
• Le Centre de Victoriaville: 375 788 pi2
• Place L'Ormière: 114 396 pi2
• Place Liray: 44 619 pi2
• Place Orleans: 32 412 pi2
• Galeries de l'Érable: 99 611 pi2
• Place Mont-Marie: 43 276 pi2
• Le Centre Ste-Anne: 88 625 pi2
• Place Côte-Joyeuse: 64 461 pi2
• Le Centre La Pocatière: 208 800 pi2
• Le Centre Forestville: 55 962 pi2