Ivanhoé Cambridge veut réaménager les façades du centre d’achats Laurier Québec donnant sur le boulevard Hochelaga et le boulevard Laurier.

Des dizaines de millions dans Laurier Québec

Ivanhoé Cambridge investira de nouveau «plusieurs dizaines de millions de dollars» dans Laurier Québec afin de réaménager le local du Sears et refaire la façade du centre commercial donnant sur le boulevard Hochelaga. À «court terme», la direction prévoit aussi s’attaquer à la structure du boulevard Laurier.

Dans une prochaine phase d’investissement, une annonce devrait avoir lieu au cours des prochains mois, la direction de Laurier Québec dévoilera son plan pour restructurer l’ancien local de 150 000 pieds carrés répartis sur deux étages du détaillant Sears. 

On y retrouvera notamment une offre de restauration et de divertissement, comme le mentionnait la direction en septembre dernier.

Rappelons-nous que le bras immobilier de la Caisse de dépôt et placement du Québec avait signé en 2018 une entente avec le Cirque du Soleil pour intégrer dans ces centres commerciaux un nouveau concept baptisé Creactive. Il s’agit en fait d’un centre d’amusement pour enfants et adultes où le client peut s’initier aux différents arts du cirque.

Quant au stationnement étagé du côté du boulevard Hochelaga, la direction n’envisage pas réaliser de travaux majeurs, comme cela avait été le cas du côté de Place Ste-Foy.

Par ailleurs, pour le secteur du boulevard Laurier, Ivanhoé Cambridge planche actuellement sur de nouveaux plans. Des rénovations pourraient être apportées au stationnement ainsi qu’à certains locaux.

Selon nos informations, d’ici trois ans, le restaurant La Cage devrait, entre autres, déménager ses pénates dans un autre local à l’intérieur des murs de Laurier Québec pour permettre de réaliser ce chantier. Des pourparlers sont présentement en cours entre la chaîne et le propriétaire du site. 

«Il s’agit d’un bâtiment qui a un certain âge. C’est important de rafraîchir nos infrastructures. C’est certain qu’on regarde toujours pour investir dans nos actifs. Lorsqu’on le fait, on constate des résultats», indique le président des centres commerciaux chez Ivanhoé Cambridge, Claude Sirois.

Ce dernier, rencontré mercredi dans le cadre du Déjeuner des chefs d’entreprise du Carnaval de Québec, n’a pas voulu confirmer nos informations. Il n’a toutefois pas caché que son organisation étudiait d’autres projets pour cette propriété.

Ces deux nouvelles phases d’investissements s’ajouteront au 60 millions $ annoncé en janvier 2018 visant la rénovation des aires communes et de la cour centrale. Des capteurs numériques seront également installés dans les stationnements. Ces travaux devraient être terminés en août 2020.

En 2015, Ivanhoé Cambridge avait aussi injecté 18 millions $ pour moderniser l’aire de restauration de Laurier Québec.

Quant à l’avenir de Place Ste-Foy, Ivanhoé Cambridge assure qu’elle n’a pas l’intention de se départir de l’ensemble de cet actif. 

L’avenir de Place Ste-Foy

En novembre dernier, le Globe and Mail avançait que le propriétaire immobilier avait mis sur le marché dix de ses centres commerciaux à travers le pays Canada.

M. Sirois répond au Soleil que son organisation est davantage à la recherche d’un nouveau partenaire d’affaires «passif». Il rappelle que par le passé Ivanhoé Cambridge était copropriétaire des lieux avec un groupe allemand. 

«Nous avons beaucoup investi dans cet établissement. Nous voulons continuer de miser sur Place Ste-Foy», assure-t-il.

Depuis 2010, Ivanhoé Cambridge a déboursé près de 400 millions $ pour moderniser Laurier Québec et Place Ste-Foy.

Questionné à savoir si le projet de passerelles reliant les trois centres commerciaux (Place Ste-Foy, Place de la Cité et Laurier Québec) était toujours sur la table, M. Sirois a concédé que les travaux pourraient prendre plus de temps. Initialement, les nouvelles installations devaient être livrées pour 2020.