Le courtier Dominique Laroche, qui a déboursé autour de 10 000 $ pour le panneau-réclame situé aux abords du pont Champlain, affirme qu'il s'agit d'abord et avant tout d'un coup de marketing pour asseoir sa crédibilité dans le milieu.

«Déménagez à Québec»: une publicité qui frappe

Un courtier immobilier de Québec estime avoir «frappé» fort avec un énorme panneau publicitaire qu'il a fait installer aux abords du pont Champlain. Son conseil aux Montréalais? «Déménagez à Québec.»
Le courtier Dominique Laroche a payé autour de 10 000 $ pour s'offrir un énorme panneau-réclame que les résidants de la Rive-Sud de Montréal croisent chaque jour en se rendant sur l'île. La publicité narguera les automobilistes montréalais pendant encore trois semaines.
Dominique Laroche ne s'en cache pas, cette opération séduction a eu un impact auprès de la clientèle et l'a aidé à asseoir sa crédibilité dans le milieu. «Ça a frappé. Il y a des gens qui m'ont rappelé, les courriels sont rentrés, les visites se sont confirmées», expose-t-il, un peu plus d'une semaine après l'installation du panneau. «C'est attiser les flammes de ce qui était déjà en train de s'allumer», illustre-t-il.
Deux mandats confirmés
Deux mandats d'achat se sont ainsi confirmés depuis le début de son grand coup de publicité. «C'était déjà des gens, par contre, qui déménageaient à Québec. Ils ont juste dit : "On trouve ça intéressant, vous bougez, on va vous prendre comme courtier." C'est pas une décision à cause de la pancarte», nuance M. Laroche.
Dans ce contexte, la publicité vaut-elle le coup? «Oui, parce que dans le domaine du courtage immobilier, il y a beaucoup de courtiers. Pour se démarquer, ça vaut le coup.»
«À la base, c'est un coup marketing pour aller chercher une crédibilité et marquer un point pour dire qu'on a une belle qualité de vie à Québec», ajoute-t-il.
Ironiquement, M. Laroche dit que sa publicité est «surtout un message pour les gens de Québec, pour avoir un petit sourire à Montréal». «Vous êtes bien chez vous, restez là. Déménagez près de chez vous, mais restez à Québec», conseille-t-il, en rappelant qu'une propriété est généralement plus accessible dans la capitale.
Et quel est le message pour les Montréalais? «Réfléchissez, il fait beau à Québec», rigole-t-il.