«C'est une année où on a été très parcimonieux dans nos demandes. (...) Alors vous verrez jeudi si ça fonctionne», a déclaré Régis Labeaume.

Demandes «parcimonieuses» de Labeaume envers le budget provincial

Régis Labeaume y est allé avec «parcimonie» dans ses demandes formulées pour le budget du gouvernement Couillard qui doit être dévoilé jeudi. Si ses souhaits se réalisent, elles ne devraient pas coûter trop cher, affirme-t-il.
Le maire de Québec sera à l'Assemblée nationale pour la présentation du budget. S'il espère des gains pour sa ville, il s'est bien gardé lundi de révéler la liste des demandes de son administration.
«J'ai hâte de voir ça. C'est une année où on a été très parcimonieux dans nos demandes. Je l'ai abordé avec le ministre des Finances d'une façon telle où on n'affectait pas beaucoup les dépenses du gouvernement. Alors vous verrez jeudi si ça fonctionne. On aura peut-être quelque chose. On a abordé les choses autrement pour faciliter le travail du gouvernement.»
Pilonné de questions par les journalistes qui tentaient d'en savoir plus, le maire s'est borné à répéter : «Jeudi, jeudi, jeudi.»
De son côté, le maire de Lévis, Gilles Lehouillier, a été encore moins loquace. Son attaché de presse, Florent Tanlet, a simplement avisé que le maire ne dirait pas un mot sur le budget avant le jour de sa présentation. Mot d'ordre: à jeudi.