Certains acériculteurs profitent du redoux et ont déjà entâmé leur saison.

Début de saison hâtif pour les producteurs de sirop

Le redoux des derniers jours a permis à certains acériculteurs québécois d'entamer leur saison et même de produire leur premier sirop.
Le président des producteurs acéricoles du Québec, Serge Beaulieu, a lui-même pu profiter du temps clément pour lancer sa saison, dans le secteur de Ormstown, en Montérégie.
Il souligne que sa production a débuté dimanche dernier, comme plusieurs autres acériculteurs du sud-ouest de la province.
M. Beaulieu affirme qu'«on est en avance sur les trois dernières années», mais «ce n'est pas du jamais vu», ajoute-t-il.
Les températures ont été très douces, mais elles risquent de chuter au cours des prochains jours, ce qui n'inquiète pas le président de la Fédération. «Bien au contraire», précise-t-il, «un petit gel ferait du bien à la production».
Serge Beaulieu ne peut prédire si la saison sera aussi bonne que l'an dernier qui a été «exceptionnelle». En moyenne, chaque entaille au Québec a produit 3,4 livres de sirop, comparativement à 2,4 livres habituellement.