Le taux de surqualification au Canada parmi les détenteurs d'un diplôme universitaire âgés de 25 à 34 ans est grimpé à 40% l'an dernier.

De plus en plus de diplômés universitaires surqualifiés pour leur emploi

De plus en plus de jeunes diplômés universitaires sont surqualifiés pour leur travail, révèle une étude.
L'analyse effectuée par le bureau du directeur parlementaire du budget (DPB) a également noté un déclin du taux de jeunes diplômés dont l'emploi équivaut à leur niveau d'éducation.
De plus, le taux de surqualification au Canada parmi les détenteurs d'un diplôme universitaire âgés de 25 à 34 ans est grimpé à 40% l'an dernier. Cette même proportion était d'environ 32% il y a 25 ans.
Au cours de la même période, la proportion de diplômés employés à des postes qui correspondaient à leurs études s'est repliée de 62 à 55%.
En revanche, les diplômés collégiaux s'en sortent beaucoup mieux depuis les dernières années. Leur taux de surqualification est passé de 37% en 2006 à 34% en 2014.
Le rapport indique que la proportion de diplômés collégiaux récents qui détenaient des postes répondant à leur niveau d'étude a atteint 50% en 2014 - une hausse de cinq points de pourcentage par rapport à 1998.