Vue aérienne de Lévis

De l'argent d'Ottawa pour le développement économique de Chaudière-Appalaches

Une nouvelle entente de trois ans vient d'être conclue entre l'Agence de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), les Sociétés d'aide au développement des collectivités (SADC) et les Centres d'aide aux entreprises (CAE) de la région de Chaudière-Appalaches.
À la suite de la confirmation du budget de 4,7 millions $, les MRC pourront compter sur les services et les investissements des trois SADC et des deux CAE de la région.
Pour Raymond Cimon, président de la SADC de l'Amiante et représentant de la région de Chaudière-Appalaches, l'entente permettra «aux membres de poursuivre leur travail de terrain auprès des entrepreneurs et des municipalités. Depuis 37 ans, notre rôle évolue et nos expertises se consolident afin de répondre de façon pertinente et efficace aux enjeux socio-économiques.»
Dans Chaudière-Appalaches, la valeur totale des projets financés s'élève à 28,2 millions $ de sorte que 920 emplois ont été créés ou maintenus avec l'aide des SADC et CAE.
Au plan provincial, ce sont plus de 86 millions $ qui seront ainsi injectés dans les régions par l'entremise des 67 sociétés membres du Réseau des SADC et CAE. 
Si l'entente renouvelée n'est que de trois ans au lieu de cinq, c'est que le programme de développement des collectivités sera revu dans les trois prochaines années par le gouvernement fédéral pour une mise à niveau de ses règles afin de mieux répondre aux besoins sur le terrain.