Après le 31 décembre, 60 travailleurs répartis au sein de L'actualité, la version francophone de Châtelaine et Loulou devraient avoir quitté. Il ne devrait rester qu'une vingtaine d'employés.

D'autres mises à pied chez Rogers

Rogers Communications a mis à pied 27 employés à temps plein dans sa division d'édition et de contenu numérique de langue anglaise, mercredi, à la suite de l'annonce la veille du départ d'ici le 31 décembre de la quasi-totalité des employés des publications francophones. Le géant des télécommunications a soutenu que les 27 nouvelles mises à pied réduisaient des dédoublements de rôles, alors que Rogers s'attarde à réduire ses coûts pour faire face aux difficultés persistantes des médias imprimés.
Mardi, les employés concernés des publications francophones de Rogers avaient appris qu'ils perdaient leur emploi après que le conglomérat eut fait le point sur trois magazines. Après le 31 décembre, 60 travailleurs répartis au sein de L'actualité, la version francophone de Châtelaine et Loulou devraient avoir quitté leur poste. Il ne devrait rester qu'une vingtaine d'employés si Rogers a décidé de conserver la version francophone de Châtelaine, dont la publication sera réduite à six numéros par année, le couperet tombe sur le magazine de mode féminine Loulou qui, faute d'un repreneur, cessera de publier à la fin de l'année. L'entreprise, qui était à la recherche d'acquéreurs pour L'actualité et Loulou, a dit être «au coeur d'un processus de vente» pour L'actualité.