Bateaux de croisière amarrés au port de Québec

D'Amour annonce une fausse passerelle au bassin Louise

Le ministre délégué Jean D'Amour s'est emmêlé les pinceaux, jeudi, en annonçant par erreur la construction d'une passerelle qui aurait surplombé le bassin Louise.
La surprise principale du deuxième budget Leitao pour la région de Québec tient dans une participation du gouvernement du Québec à un projet de plus de 90 millions $ du Port de Québec. Un engagement de l'ordre de 30 millions $ pour favoriser l'embarquement et le débarquement des croisiéristes dans la capitale.
«En termes d'accueil de croisières à Québec, j'oserais dire: "On efface et on recommence"», a déclaré le ministre responsable de la stratégie maritime, Jean D'Amour.
Le responsable de l'implantation de la Stratégie maritime a évoqué une présentation 3D qu'il a reçu du port en octobre. Il a parlé avec raison d'un réaménagement majeur de l'actuel terminal Ross Gaudreault et de l'installation d'un nouveau terminal amovible derrière les silos de la Bunge pour accueillir d'autres navires. Mais les choses se sont gâtées lorsqu'il a parlé d'une structure à l'usage des croisiéristes débarquant derrière la Bunge.
«Ce que j'ai vu, c'est un accueil, avec une passerelle au-dessus du bassin Louise qui nous amène directement dans le Vieux-Québec, en direction du Château Frontenac», a déclaré le ministre D'Amour.
Aux journalistes qui l'interrogeaient sur la possibilité de faire cohabiter une passerelle du genre avec les bateaux de la marina, le ministre a rajouté: «C'est difficile pour moi de l'illustrer avec des mots pour que vous puissiez la voir, mais ce qui est prévu, c'est une passerelle au-dessus du bassin Louise. Je ne peux pas définir la hauteur.»
Vérifications faites, rien de tel n'existe dans le projet du port, qui n'a pas encore présenté son projet publiquement.
«Ce que l'on m'explique, c'est que le projet évolue, a reconnu le ministre plus tard. Tantôt, je suis peut-être allé un peu vite sur la passerelle. (...) Il y avait une passerelle, je ne peux pas dire exactement où elle commence et où elle finit. Je n'ai pas le plan devant moi.»
Il appert qu'il ait déjà été question d'une passerelle pour enjamber la voie ferrée qui passe devant la Bunge. Mais ce scénario ne fait pas partie du projet de 90 millions $ du port, auquel la Ville de Québec et Ottawa doivent encore confirmer leur participation.
Au port, jeudi, la porte-parole Marie-Andrée Blanchet insistait sur l'appui du gouvernement du Québec au projet. «Au niveau de la passerelle, je ne sais pas ce qui est arrivé, mais je pense qu'aujourd'hui, il faut se concentrer sur le fait que c'est une belle journée pour le monde maritime et les croisières à Québec», a-t-elle commenté.
D'autre part, le ministre responsable de la Capitale nationale, Sam Hamad, a confirmé que l'aménagement du site Dalhousie, annoncé dans le budget précédent, est toujours en progression. Ce parc public de 39 millions $, au bas de la côte de la Montagne, qui doit aussi comprendre un stationnement étagé, devrait être terminé en 2017.
Hamad réjoui
Le ministre Hamad s'est par ailleurs réjoui que le budget d'aide à la Ville de Québec ait été bonifié de 1,7 million $ (26,8 millions $), et que le fonds de développement économique de la région ait été maintenu (5,8 millions $). La réduction de 1,8 million $ à la Commission de la capitale nationale (16,2 million $) provient d'un resserrement administratif et du report de certains projets, dont la phase III de la Promenade Samuel-de Champlain, explique-t-il.
La ministre de la Culture, Hélène David, a noté que l'argent pour la participation du gouvernement du Québec au Théâtre Diamant, de Robert Lepage, est réservé. Mais elle souhaite toujours que de nouveaux partenariats permettent de faire rayonner davantage le projet. La ministre maintient que sa décision quant à l'avenir de ce projet sera connue bientôt.
L'anneau de glace apparaît toujours au Plan québécois des infrastructures 2015-2025, même si le maire de Québec s'est interrogé sur la capacité de sa ville à en assumer les coûts de fonctionnement annuels. Le ministre Hamad a dit que l'engagement du gouvernement est toujours valable, mais que le maire devra rapidement dire s'il veut du projet. «Si ce n'est pas rentable pour la ville, je peux vous garantir qu'il va y avoir d'autres preneurs», a déclaré M. Hamad.
De l'argent est aussi prévu pour les Nouvelles Casernes, mais le ministre veut des offres de partenariats plus intéressantes que ce qu'il a reçu jusqu'à présent. «On va dépenser de l'argent parce que ça va être rentable», dit-il.
Le Centre des congrès de Québec devra composer avec quelque 400 000 $ en moins (16,3 millions $), le Centre de recherche industrielle (CRIQ) voit son budget amputé de 1 million $ (13,8 millions $). Le Musée de la civilisation reçoit 1 million $ de plus que l'an dernier (25,5 millions $), et le Musée national des Beaux-arts (MNBA) obtient 1,6 million $ de plus (16,8 millions $). Le Grand Théâtre, qui devra composer avec son revêtement extérieur dégradé cette année, obtient 150 000 $ de moins que l'an dernier.