Depuis le début de l’année, il est tombé un peu plus de 310 centimètres de neige sur la capitale. Un bel argument pour plusieurs pour s’évader au chaud.

Dame nature sourit aux agences de voyages

L’hiver n’a pas encore dit son dernier mot. Dame Nature devrait frapper de nouveau dimanche, mais ce n’est certainement pas les agences de voyage qui vont s’en plaindre. Lorsqu’il neige ou il fait froid, le téléphone sonne.

Même si la cuvée 2018-2019 n’est pas encore terminée, cette saison hivernale s’annonce l’une des plus lucratives des dernières années pour plusieurs compagnies du Québec qui font leur pain et leur beurre avec les forfaits vers le sud.

«L’hiver est rude et long, et on le ressent clairement dans les Centres voyages CAA-Québec. Les conditions hivernales ont commencé tôt cette année», concède au bout du fil Annie Gauthier, conseillère en communication chez CAA-Québec.

Chiffres à l’appui, la porte-parole avance que dans les 14 agences de l’organisation de la mi-septembre à la mi-février, les ventes de forfaits soleil ont crû de 5 % par rapport à la même période l’an dernier.

Dans la même veine, comparativement à 2017-2018, les ventes de voyages pour la Floride et les Caraïbes sont en hausse pour les mois de janvier et février, respectivement de 8 % et de 5 %.

Sans surprise, les destinations chouchou des voyageurs sont toujours la Floride (26 %), le Mexique (10 %), la République dominicaine (9 %) et Cuba (8 %).

Pour expliquer l’engouement pour la Floride, CAA-Québec mentionne que Disney s’est avéré une destination très prisée par les Québécois. Il faut dire que l’organisation a moussé ce produit avec différentes promotions. Résultat : janvier a été un mois record concernant les demandes pour voir la bande à Mickey avec une augmentation de plus 40 % des ventes par rapport à l’an dernier.

«Je ne sais pas s’il va s’agir d’une année record, mais il y a clairement une augmentation de la demande pour les voyages. C’est évident que la température n’est pas étrangère à cette situation. Les gens ont cherché à s’évader du froid», indique Mme Gauthier, précisant qu’il n’y a pas eu (ou presque) d’augmentations de prix pour les voyages tout inclus.

Elle estime tout de même qu’il est important de magasiner, car il y a encore des aubaines sur le marché.

Hausse des ventes

Tout comme CAA-Québec, Voyages Laurier Du Vallon a constaté une hausse de ses ventes depuis le début de l’automne.

«En novembre et en décembre, je me disais : mon doux, les gens ont réservé tôt cette année. J’avais une certaine crainte, mais il y a également eu plusieurs réservations de dernière minute. C’est vraiment une année exceptionnelle. C’est encore meilleur que l’an dernier et cette année-là avait été formidable», affirme Manon Langelier, directrice vacances régionales.

Même son de cloche chez Voyages Paradis de Québec. La demande pour les forfaits vers le sud est toutefois demeurée relativement stable. L’augmentation enregistrée est surtout du côté des croisières.

«Les Québécois recherchent principalement des forfaits tout inclus avec des vols directs», souligne le propriétaire de l’entreprise, Charles Paradis. «Pour les croisières tout inclus, on constate une hausse de la demande. C’est aussi le cas pour les croisières de luxe qui permettent de visiter plusieurs pays dans différents continents. On remarque une augmentation d’environ 2 % à 3 % par année», conclut l’homme d’affaires.

Depuis le début de l’année, il est tombé un peu plus de 310 centimètres de neige sur la capitale. La moyenne des 10 dernières années pour la même période était de 220 centimètres.

À titre informatif, en 2008, Québec avait reçu à pareille date 380 centimètres. Pour dimanche, ce sont des accumulations de 10 à 15 centimètres qui sont attendues dans la région de Québec.