Le restaurateur et homme d'affaires bien connu de la Grande Allée James Monti était là pour accueillir Gregory Piquet à l'aéroport de Québec, vendredi.

Cuisinier accueilli à bras ouverts... une deuxième fois!

Cette fois, c'est la bonne. Gregory Piquet fera son entrée dans les cuisines du bistro L'Atelier dès samedi.
Le Français de 28 ans et cuisinier de formation avait été victime du moratoire sur les travailleurs étrangers imposé par le gouvernement fédéral.
Le 17 mai, il était atterri à Québec pour aussitôt repartir, faute de se voir délivrer un permis de travail. Il avait pourtant été autorisé à venir cuisiner dans la Belle Province au préalable. Le moratoire ayant été levé en juin après une réforme de l'admissibilité des travailleurs outre-mer, M. Piquet s'est vu confirmer de nouveau le droit de venir au Québec.
Le restaurateur et homme d'affaires bien connu de la Grande Allée James Monti était là pour accueillir son nouveau protégé à l'aéroport de Québec. M. Monti comptait sur lui pour faire face à la pénurie de main-d'oeuvre dans l'industrie de la restauration. Le jeune homme, plutôt discret, était tout sourire dans le débarcadère. «Ça a bien été cette fois-ci. Ça s'est fait rapidement», a-t-il dit. Il a aussi affirmé vouloir demeurer au Québec pour plus d'un an.
À cet égard, James Monti a reçu la confirmation qu'il pourra faire une demande renouvellement au terme du contrat de 12 mois.