Dans son plus récent portrait de la situation pour la période 2006-2017, l’Institut de la statistique du Québec révèle qu’il y a eu une croissance de 480 000 emplois au Québec durant cette période, dont 250 000 emplois concernent les personnes immigrantes.

Croissance de l’emploi chez les immigrants

La situation de l’emploi chez les personnes immigrantes au Québec s’est améliorée depuis 2006. La croissance de l’emploi y est même plus importante que pour la population née au Canada.

Dans son plus récent portrait de la situation pour la période 2006-2017, l’Institut de la statistique du Québec révèle en effet qu’il y a eu une croissance de 480 000 emplois au Québec durant cette période, dont 250 000 emplois concernent les personnes immigrantes, soit plus de la moitié des emplois.

La croissance de l’emploi «est plus rapide chez les personnes immigrantes, oui, que les personnes nées au Canada», a souligné au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne Marc-André Demers, analyste en statistiques du travail à l’ISQ. «On voit que la croissance de l’emploi est plus forte chez les personnes immigrantes.»

Ainsi, la présence de la population immigrante dans l’emploi total est passée de 11 pour cent en 2006 à 16 % en 2017.

«De façon générale, le taux d’emploi des immigrants a augmenté. Ils ont augmenté leur participation au marché du travail. Les hommes de 25 à 54 ans sont rendus avec un taux d’emploi qui est pratiquement identique à celui des personnes qui sont nées au Canada», a relevé M. Demers.

Cette croissance de l’emploi touche autant les hommes immigrants que les femmes immigrantes, soit 124 100 pour les hommes et 126 100 pour les femmes.

Régions

Sans surprise, c’est surtout dans la région de Montréal que cette croissance de l’emploi est remarquée, soit 196 700 des 250 000 emplois les concernant, ou environ 80 %.

À titre de comparaison, chez les personnes nées au Canada, 43 pour cent de la croissance de l’emploi pendant cette période s’est faite dans la région de Montréal, soit 93 000 sur 216 000.

Dans la région de Québec, la croissance de l’emploi pour les personnes immigrantes pendant la période 2006-2017 est de 19 400, dans la région de Gatineau de 14 200, la région de Sherbrooke de 3700 et ailleurs au Québec de 16 200.

Secteurs d’activité

Chez les personnes immigrantes, la plus forte croissance de l’emploi pendant cette période 2006 à 2017 s’est faite dans l’industrie des soins de santé et de l’assistance sociale, soit de 50 100 emplois.

Suivent le transport et l’entreposage avec 31 000 emplois, le commerce avec 24 600 emplois, les services professionnels, scientifiques et techniques avec 23 200 emplois, les administrations publiques avec 21 900 emplois et les finances, assurances, immobilier et location avec 20 600 emplois.

Une ombre au tableau, cependant, «le taux de surqualification a augmenté, par exemple, chez les personnes immigrantes», a souligné M. Demers, passant de 37 à 44 % pendant la période 2006-2017.