Dans un rapport rendu public mercredi, l'organisation indique que la population du Québec continuera à croître pour atteindre 9,4 millions en 2036, soit en hausse de 17,3%. La situation est toutefois différente lorsqu'on s'intéresse spécifiquement à la situation des 20-64 ans, soit les gens en âge d'occuper un emploi. Leurs rangs devraient stagner au cours des deux prochaines décennies, progressant d'à peine 0,3%.

Création d'emplois : gains importants en septembre

Après avoir perdu des emplois en août, la région de Québec en a créé 12 800 le mois dernier, révélait vendredi l'Enquête sur la population active de Statistique Canada.
«Ce résultat lui a d'ailleurs permis de se positionner parmi l'une des régions métropolitaines canadiennes les plus performantes. De plus, avec un taux de chômage de 5,7 % - pour un troisième mois consécutif -, Québec affiche le plus faible taux au Québec et dans l'est du Canada», a commenté Louis Gagnon, économiste principal de Québec International. Ce qui lui fait dire que les perspectives d'embauche sont demeurées favorables sur le territoire des villes de Québec et de Lévis au troisième trimestre de 2014. Il attribue la croissance de l'emploi cet été par rapport à l'an dernier à la bonne tenue du secteur des services, de même qu'aux meilleures perspectives dans le secteur manufacturier. «Ces gains sont suffisamment importants pour compenser la détente qui s'observe dans l'industrie de la construction en raison d'un marché résidentiel au ralenti.»
L'automne s'annonce favorable pour l'emploi dans la région, indique l'économiste à la lumière des gains enregistrés au cours des 12 derniers mois. Il suggère notamment le démarrage de nouveaux projets, résidentiels ou non, et la reprise américaine plus soutenue.
Ses mises en garde concernent la perte de 2600 emplois observée entre août et septembre, rappelant que des entreprises continuent de s'ajuster à la forte compétition étrangère. Puis l'amélioration des finances publiques québécoises demandera aussi à la région de s'adapter.
Pour l'ensemble du Québec, 6500 emplois se sont ajoutés sur une base mensuelle en septembre. Le taux de chômage, lui, est passé de 7,7 % en août à 7,6 % en septembre.