Pendant la crise de la COVID-19, 75 % des Canadiens ont affirmé qu'ils dépensaient moins. 
Pendant la crise de la COVID-19, 75 % des Canadiens ont affirmé qu'ils dépensaient moins. 

COVID-19: changements des conditions et habitudes de paiements des Canadiens

La Presse Canadienne
OTTAWA — Une étude publiée mercredi par l'organisme Paiements Canada a constaté que pendant la crise de la COVID-19, 75 % des Canadiens ont affirmé qu'ils dépensaient moins et que leurs préférences à l'égard des paiements avaient beaucoup changé.

Le sondage réalisé par la firme Léger précise que 44 % des répondants ont rapporté entre les 17 et 19 avril une baisse de leur revenu et que 51 % ont dit que la pandémie avait un effet négatif sur leur épargne-retraite et leurs autres investissements.

De plus, 26 % des Canadiens ont affirmé avoir plus de mal à régler leurs factures avant l'échéance.

Une comparaison a aussi été faite entre les comportements de paiement d'avant la crise et de ceux relevés pendant la cinquième semaine de la pandémie.

Ainsi, le sondage Léger mené auprès de 1504 Canadiens âgés de 18 ans et plus révèle une hausse du recours au paiement sans contact, aux modes de paiement électronique, au commerce électronique et aux opérations bancaires en ligne.

Il y a eu aussi baisse de 62 % de l'usage de l'argent comptant. D'ailleurs, le sondage révèle que 61 % des Canadiens se procurent moins souvent d'argent comptant à un guichet automatique.

De plus, 42 % des répondants ont affirmé avoir évité les commerces n'offrant pas le paiement sans contact. Les paiements par chèque ont aussi considérablement diminué, de 40 %.

Enfin, 38 % des Canadiens ont déclaré à la maison de sondage qu'ils utilisaient plus souvent des plateformes de commerce électronique pour se procurer différents produits.