Les activités d’Axion Technologies seront transférées progressivement jusqu’en janvier 2019 vers des installations situées à Plattsburgh dans l’État de New York et à Gdansk en Pologne.

Coupe de 77 postes chez Axion Technologies

L’entreprise américaine Luminator Technology Group (LTG), propriétaire d’Axion Technologies, transfèrera une partie de la production de ses usines de Lévis et de La Pocatière du côté du pays de Donald Trump. Près de 80 personnes se retrouveront sur le chômage.

Vendredi, par voie de communiqué, la direction de LTG a annoncé avoir pris cette décision pour «se rapprocher de sa clientèle et réduire la fluctuation de sa main-d’œuvre».

Les activités seront transférées progressivement jusqu’en janvier 2019 vers des installations situées à Plattsburgh dans l’État de New York et à Gdansk en Pologne.

Au total, cette décision entrainera 77 mises à pied chez Axion Technologies, dont 55 à Lévis et 22 à La Pocatière. Les employés concernés ont appris la mauvaise nouvelle vendredi matin.

La direction indique qu’au cours des dernières années de nombreux efforts ont été faits pour maintenir les emplois manufacturiers locaux, «sans le succès escompté».

Les coupes touchent exclusivement les opérations manufacturières canadiennes d’Axion Technologies, spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes de haute technologie de communications audio et vidéo pour le transport en commun. Les autres opérations, qui font travailler environ 70 paires de bras, se poursuivent.

«C’est avec regret que nous devons laisser aller une partie de notre équipe.  Axion Technologies est très solide et demeure un chef de file dans le développement, la conceptualisation et l’intégration de produits, et notre croissance au Québec va se poursuivre», assure Danny Pellerin, président de la division ferroviaire chez LTG.

La compagnie mettra en place au cours des prochains jours diverses mesures pour accompagner les travailleurs dans leur démarche pour dénicher un nouvel emploi.
Un soutien financier sera également offert à ceux qui demeureront en poste jusqu’à la fin, «en fonction de leur ancienneté».

 «Dans l’optique d’augmenter nos activités ferroviaires, nous devons procéder à des changements structurels», note pour sa part Kirk Goins, chef de la direction de LTG. «Notre compagnie élargit son offre de produits en assurant une intégration plus étroite entre les systèmes de vidéosurveillance mobile et d’information aux passagers. De plus, nous modulons notre stratégie de fabrication et d’assemblage pour tirer parti des capacités de l’ensemble du groupe», poursuit-il.

Depuis 2014

L’entreprise Axion Technologies est la propriété de la compagnie du Texas depuis 2014. Elle avait été fondée à La Pocatière en 1974 sous le nom de Pocatec par un groupe d’enseignants en physique et en technologie.
Axion Technologies brasse des affaires à l’échelle mondiale, notamment à New York, à Chicago, à Londres, à Berlin, à Brisbane (Australie) et à Stockholm (Suède).

Le printemps dernier,  LTG avait mis en vente ses bâtiments situés à Saint-Nicolas et à La Pocatière.