La coporte-parole de Québec Solidaire, Françoise David

Coupe de 40 % à la condition féminine

La coupe de 40% du budget du Secrétariat à la condition féminine vient s'ajouter à d'autres mesures d'austérité qui frapperont au premier chef les femmes québécoises, déplore la co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David.
«C'est vraiment un budget défavorable aux femmes, de toutes les façons possibles», a déclaré Mme David, jeudi. Le gel des salaires frappera de plein fouet les infirmières et les enseignantes, illustre-t-elle.
Le secrétariat, qui relève de la ministre de la Condition féminine, Stéphanie Vallée, effectue notamment des recherches et élabore des plans d'action sur divers sujets -accès aux métiers non-traditionnels, à la vie politique, sur les agressions sexuelles, etc- et mesure l'impact de leur implantation.
Dans le budget, les sommes qui lui sont dévolues passent de 11 millions $ à 7,7 millions $. L'argent dédié au Conseil du statut de la femme est aussi moindre de 400000$, pour un total de 3,4 millions $. «On leur coupe complètement les ailes, a dénoncé Mme David. Si ce gouvernement prétend travailler pour les femmes, moi, je l'attend.»
Les documents du ministère des Finances annoncent que 2 millions $ seront accordés cette année pour soutenir un plan d'action pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Un fonctionnaire au huis clos a indiqué qu'un de ses deux millions $ a déjà été octroyé, et qu'il faut donc parler d'un million cette année pour ce plan d'action.