De passage à Percé, la ministre du Développement régional et des Langues officielles, Mélanie Joly, a annoncé des sommes pour des entreprises et organisations de la région, plusieurs spécialisées dans le tourisme. Elle était accompagnée par la députée de Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier. 
De passage à Percé, la ministre du Développement régional et des Langues officielles, Mélanie Joly, a annoncé des sommes pour des entreprises et organisations de la région, plusieurs spécialisées dans le tourisme. Elle était accompagnée par la députée de Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier. 

Coup de pouce d'Ottawa à l'économie gaspésienne

Simon Carmichael
Simon Carmichael
Initiative de journalisme local - Le Soleil
Près de 3 millions $ seront distribués par le gouvernement fédéral afin d’encourager l’économie gaspésienne, elle aussi durement frappée par la pandémie. L’enveloppe sera partagée entre huit projets en démarrage et six organisations de la péninsule.

De passage à Percé, la ministre du Développement régional et des Langues officielles, Mélanie Joly, a annoncé des sommes pour des entreprises et organisations de la région, plusieurs spécialisées dans le tourisme. Elle était accompagnée par la députée de Gaspésie-Les-Îles-de-la-Madeleine et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier. 

Plus de 2,3 millions $ ont été annoncés pour le financement de «huit projets liés au démarrage et à la croissance d’entreprises ainsi qu’à l’amélioration d’infrastructures touristiques gaspésiennes», a annoncé la ministre. Parmi les bénéficiaires, la Distillerie des Marigots à Caplan ainsi que la nanobrasserie Brett & Sauvage de Sainte-Thérese-de-Gaspé. La microbrasserie Pit Caribou recevra aussi du financement du gouvernement fédéral. 

Le reste du montant annoncé vendredi, soit 678 000 dollars, sera distribué entre six organismes et entreprises gaspésiennes, principalement spécialisés dans le tourisme. L’enveloppe provient du Fonds d’aide et de relance régionale (FARR), qui a comme but de  soutenir les organisations touchées par les contrecoups de la COVID-19. 

D’importantes organisations et événements dans le paysage gaspésien tels que la Traverse de la Gaspésie, le festival international de cinéma Les Percéides ou le Bioparc de la Gaspésie toucheront cette aide. 

Cet argent permettra de financer le fonds roulement des organisations ou encore de faire l’acquisition d’équipement. 

Le transport aérien: primordial pour développer la région 

Questionnées sur le futur du transport aérien en région, les deux ministres ont été catégoriques : le développement économique de la Gaspésie, comme pour toutes les autres régions du Québec, passe par une desserte aérienne fiable et abordable. «La façon de faire d’Air Canada a été très cavalière», juge la ministre Lebouthillier. Cependant, même si plusieurs Gaspésiens ont «un fort ressentiment» vis-à-vis d'Air Canada, la compagnie aérienne fera partie de la solution à long terme, croit-elle. 

Au cours des dernières semaines, la députée gaspésienne a discuté avec de nombreux intervenants du milieu, notamment l’Union des municipalités du Québec et la Fédération québécoise des municipalités, afin de travailler sur une solution pour la desserte aérienne régionale.