23 membres du réseau Anges Québec sortent 1,3 million $ de leurs poches pour appuyer la commercialisation de la trouvaille technologique d'Alain Chandonnet.

Coup de pouce de 2,7 millions $ à Handyem

Handyem, une compagnie de Québec qui fabrique des cytomètres en flux portable pour la mesure analytique d'échantillons biologiques, fait vraiment écarquiller les yeux des anges investisseurs.
En effet, 23 membres du réseau Anges Québec sortent 1,3 million $ de leurs poches pour appuyer la commercialisation de la trouvaille technologique d'Alain Chandonnet. À ce montant, le fonds Anges Québec Capital injecte une somme de 500 000 $. Et pour compléter le portrait, Desjardins Capital de risque ajoute 750 000 $.
C'est la deuxième fois que les anges investisseurs font confiance à Handyem. En 2013, 19 d'entre eux lui avaient accordé 1 million $.
«Avec un outil transportable et convivial, qui permet aux utilisateurs d'avoir un accès direct et sans délai à des résultats d'analyse, le cytomètre d'Handyem vient révolutionner les anciennes façons de faire et ouvrir le champ des possibles pour les chercheurs, tout en améliorant les rendements de la recherche», affirme l'ange Jean-François Grenon qui a piloté le dossier d'investissement.