Selon Francis Lacasse, président-directeur général de Honco, le secteur minier pourrait faire bondir les finances de son entreprise au cours des prochaines années.

Contrat de 25 M$ dans le Nunavut pour Honco

Les nombreux projets miniers à travers le pays pourraient s'avérer lucratifs pour l'entreprise Honco. Cette dernière a récemment décroché un contrat de 25 millions $ auprès de la compagnie Mines Agnico Eagle.
Le transport du matériel par bateau permettant la construction de six bâtiments sur le site d'exploitation Meliadine, au Nunavut, est commencé depuis l'automne. En collaboration avec la firme d'ingénierie WSP, le chantier devrait commencer en juin.
«Notre mandat est de réaliser la construction de bâtiments administratifs, d'entrepôts, de garages de maintenance pour les véhicules et d'un édifice pour un incinérateur», explique au Soleil Francis Lacasse, président-directeur général de Honco.
Selon le patron, le secteur minier pourrait faire bondir les finances de l'entreprise au cours des prochaines années. La compagnie n'est d'ailleurs pas à ses premiers pas dans ce secteur d'activité. Elle a notamment collaboré sur les projets de Canadian Royalties, Xstrata Nickel et la Société de Diamant Stornoway.
«Nous avons toujours été présents dans le marché des mines, particulièrement lorsqu'il s'agit d'un endroit plus éloigné. [...] Cette année, c'est le secteur où l'on devrait avoir le plus de contrats», souligne M. Lacasse.
Depuis quelques années, le carnet de commandes de l'entreprise lévisienne, qui se spécialise dans la construction de bâtiments d'acier, ne dérougit pas. Le chiffre d'affaires de la compagnie grimpe annuellement de 5 % à 7 %, pour atteindre aujourd'hui les 100 millions $. Depuis cinq ans, ce sont entre 50 et 75 projets qui sont réalisés annuellement, soit au Kazakhstan, aux États-Unis, en Afrique, en Russie, à Cuba, en Algérie et au Canada.
Outre le secteur minier, Honco brasse des affaires dans l'industrie du pétrole et des centrales hydroélectriques. Elle réalise également des constructions dans le domaine du récréatif. Du côté de Lévis, elle a entre autres bâti le Complexe 2 Glaces à Saint-Romuald ainsi que le Complexe de soccer Honco. Elle travaille actuellement sur un autre projet d'aréna, cette fois-ci dans l'arrondissement Desjardins.
Discours protectionniste
Comptant parmi ses clients d'importants joueurs américains, M. Lacasse ne cache pas que le discours protectionniste de Donald Trump lui a donné quelques maux de tête.
«Cela nous a inquiétés au début. Présentement, nous sommes un peu plus rassurés, car nous n'avons pas vu de changement. On garde toutefois les doigts croisés», conclut-il. Ce dernier n'écarte pas la possibilité de s'installer chez nos voisins du sud si des mesures du nouveau président ont des impacts négatifs sur le portefeuille de la compagnie.
Le Groupe Honco emploie 350 travailleurs et possède six usines, dont cinq dans la grande région de Québec. L'autre étant à Montréal. L'entreprise espère embaucher une vingtaine de nouveaux travailleurs au cours des prochains mois.