Frédéric Dugré, président et chef de la direction de H2O Innovation

Contrat de 10 millions $ pour H2O Innovation

L'entreprise de Québec spécialisée dans la conception et la fabrication de systèmes de production d'eau potable et de traitement des eaux usées procédera au dessalement d'eau de mer dans le cadre d'un projet totalisant plus de 300 millions $US dans la région de Monterey en Californie. H2O Innovation a été choisie comme sous-traitant afin de concevoir, de fournir et de mettre en service le système d'osmose inverse pour le dessalement d'eau de mer.
Dans un communiqué de presse, la compagnie québécoise explique que le projet Monterey Peninsula Water Supply a pour but de remplacer une partie significative du système d'approvisionnement actuel en permettant l'approvisionnement à partir de puits situés sous le niveau de la mer. Une fois complété, ce système produira 36 333 mètres cubes d'eau potable par jour. La nouvelle usine en question devrait être opérationnelle à la fin 2017 ou au début 2018.
«Nous sommes particulièrement fiers de la confiance accordée par notre client pour l'attribution de ce contrat d'envergure. Notre expérience cumulée au cours des dernières années par la réalisation de projets en traitement d'eau dans différents domaines sera un atout important nous permettant de réaliser avec succès ce projet», a souligné le président et chef de la direction de H2O Innovation, Frédéric Dugré.
L'obtention de ce contrat porte à plus de 25 millions $ le carnet de commandes de la compagnie.
Résultats
Par ailleurs, H2O Innovation a fait connaître, mercredi, ses résultats au terme du deuxième trimestre de son exercice financier 2014. Après avoir enregistré un bénéfice net de 488 854 $ pour la même période l'an dernier, la compagnie affiche une perte nette de 500 581 $ à la fin du deuxième trimestre de 2014. Les revenus de la compagnie ont chuté de 6,6 %, passant de 9,4 à 8,8 millions $. À la Bourse de Toronto, l'action de H2O Innovation (TSX : HEO) a clôturé la journée de mercredi à 37 ¢.