Guildo Griffin, président du Studio Party Time

Concours québécois d'entrepreneuriat: croire à ses rêves... et les réaliser

«N'écoutez pas les mauvaises langues qui doutent de vos projets d'entreprise. Foncez et soyez persévérant. Il faut croire à ses rêves pour les réaliser.»
C'est le message qu'a lancé vendredi Guildo Griffin, président du Studio Party Time et qui assume la présidence du concours québécois d'entrepreneuriat pour la région de la Capitale-Nationale.
Les jeunes entrepreneurs ont besoin de modèles pour se lancer en affaires, raconte celui dont le parcours atypique l'a mené au sommet avec son école de danse. Avant son accident en VTT en 1985, il dansait et était en grande forme. L'accident l'a forcé à trois ans de réadaptation. Il apprenait dès lors la persévérance et la détermination à cause de sa passion pour la danse, ce qui lui a non seulement sauvé la vie, mais donné l'énergie qu'il lui fallait pour se lancer en affaires.
«Il faut croire à ses rêves, affirme-t-il en entrevue. Il faut être passionné et fonceur, car un véritable entrepreneur ne bâtit pas son entreprise pour faire d'abord de l'argent, il le fait par passion.»Cette passion pour l'entrepreneuriat, l'organisation provinciale du Concours québécois veut la faire naître partout pour une 16e année dès les classes du primaire jusque dans les universités et tous ceux qui veulent se lancer en affaires.
D'ailleurs, pour montrer que le concours fait éclore des entreprises qui durent, la nouvelle directrice générale du concours, Manon Théberge, annonçait une nouvelle catégorie, Réussite inc., pour les patrons d'entreprises qui ont participé au concours il y a plus de cinq ans et qui sont toujours en activité. Ce sera de nouveaux modèles pour les participants tout en étant une reconnaissance pour les gagnants. Ceux qui seront choisis dans les 17 régions du Québec recevront une bourse de 10 000 $ alors que le gagnant national recevra en plus une bourse de 25 000 $.
Comme par les années passées, il y a deux volets. L'un pour l'entrepreneuriat étudiant, l'autre pour la création d'entreprises. Les projets doivent être déposés avant 16h, le lundi 17 mars. Les modalités sont sur le site Web du concours. L'an dernier dans la région de la Capitale-Nationale, 302 projets ont été retenus de sorte que 20 % des prix provinciaux ont été remis à des projets de la région. Et quatre entreprises de la capitale ont été honorées lors du gala provincial, soit Innovation BBraver, Centre de Psychologie Québec, Biospore et Nettoieprêt, qui ont obtenu des bourses variant entre 15 000 $ et 20 000 $.