Le chef de la direction de Cominar, Michel Dallaire, alors qu'il annonçait le projet du Phare, l'automne dernier.

Cominar vend ses immeubles en dehors du Québec et d'Ottawa

Le Fonds de placement immobilier Cominar (TSX : CUF.UN) a annoncé mardi la vente de ses immeubles situés en dehors de ses marchés principaux de Québec et de la région d'Ottawa, lesquels ont une «juste valeur estimative» excédant 1,2 milliard $.
Cominar, qui compte ainsi vendre ses immeubles dans les provinces de l'Atlantique et dans l'Ouest canadien, a dit vouloir se concentrer sur ses marchés principaux et réduire le niveau de sa dette.
L'entreprise veut utiliser la majorité du prix de vente pour ramener son ratio d'endettement par rapport à sa valeur comptable brute en deçà de 48 %, «ce qui devient son nouvel objectif de dette à long terme».
Aussi, Cominar veut utiliser une partie de ces sommes pour acheter aux fins d'annulation un maximum de 9 millions de parts en circulation du Fonds, selon les conditions du marché, et le «solde» pour des acquisitions et des projets de développement dans ses marchés principaux.
Au début août, l'entreprise en difficulté annonçait la suspension temporaire du régime de réinvestissement des distributions «à compter de la distribution du mois d'août 2017 payable en septembre 2017». Cominar disait vouloir plus de «flexibilité», et soutenait que la valeur boursière des parts ne reflétait pas la valeur intrinsèque du fonds de placement immobilier.
«Ce plan permettra à Cominar de tirer parti de sa position de chef de file dans ses marchés principaux et soutiendra ses opportunités d'acquisition et de développement, qui demeurent au coeur de la stratégie de croissance de Cominar», a affirmé par communiqué Michel Dallaire, chef de la direction de Cominar.
L'annonce a été faite après la fermeture des marchés.
À la Bourse de Toronto, l'action de Cominar a gagné mardi 25 ¢, ou près de 2 %, pour clôturer à 12,80 $.