Sylvain Cossette, président et chef de la direction en entrevue au Soleil en février 2019.

Cominar poursuit le ménage de son portefeuille immobilier

Alors qu’il poursuit le ménage de son portefeuille d’immeubles, le Fonds de placement immobilier Cominar dit vouloir mettre de l’avant d’autres «initiatives stratégiques» dans le but d’améliorer sa performance.

Le gestionnaire immobilier établi à Québec en a fait l’annonce jeudi, en dévoilant ses résultats du deuxième trimestre, où il a affiché un bénéfice net de 51,5 millions $, par rapport à 46,4 millions $ il y a un an.

Ce résultat tient compte d’une charge de restructuration de 3,9 millions $ à la suite d’une restructuration qui s’est soldée par le départ de 67 employés au sein de l’entreprise depuis le début de l’année.

D’après les nouvelles mesures dévoilées, le couperet pourrait tomber de nouveau puisque Cominar souhaite optimiser ses effectifs, réduire ses coûts d’exploitation et trouver des «sources additionnelles de revenus».

Afin de redresser ses activités et réduire son niveau d’endettement, le gestionnaire immobilier avait annoncé un important virage qui s’était traduit notamment par un retrait de Toronto, des provinces de l’Atlantique et de l’Ouest canadien afin de se concentrer sur ses principaux marchés — Montréal, Québec et Ottawa.

L’entreprise avait vendu pour 1,2 milliard $ d’immeubles l’an dernier. D’ici la fin de l’année, Cominar souhaite avoir vendu pour 300 millions $ d’immeubles supplémentaires. Au deuxième trimestre, le gestionnaire immobilier avait vendu pour 113,9 millions $ d’actifs.

Pour la période de trois mois terminée le 30 juin, Cominar a généré des produits d’exploitation de 176,6 millions $, en baisse par rapport à 177 millions $ il y a un an. Le taux d’occupation de son portefeuille était de 93,9 %. En date du 30 juin, le ratio d’endettement de la société était de 10,4 fois le bénéfice d’exploitation ajusté, par rapport à 9,3 fois il y a un an.

Le portefeuille de Cominar compte 333 immeubles à bureaux, commerciaux et industriels. La superficie du portefeuille est estimée à 36,5 millions de pieds carrés.