Parmi les conférenciers qui seront présents à ADNPlanNord, on trouve le président-directeur général de la Société du Plan Nord, Robert Sauvé, ainsi que le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard (photo).

Colloque ADNPlanNord: un «lieu privilégié» pour traiter du développement du Nord

Plutôt que d'attendre les bras croisés que les grands projets industriels tombent du ciel, quatre organisations de la Manicouagan présenteront le colloque ADNPlanNord, qui souhaite toucher l'ensemble des facettes du développement du Nord.
«Le gouvernement souhaite que le développement du Nord passe par les régions», a rappelé la directrice générale de la Chambre de commerce de Manicouagan, Janie Albert, qui convient que les différentes moutures du Plan Nord ont créé plusieurs attentes. «Le colloque sera un lieu privilégié pour les entreprises afin de voir comment elles peuvent tirer leur épingle du jeu.»
Développement social, logement, diversification de l'économie, acceptabilité sociale, respect de l'environnement et du territoire ancestral autochtone, développement du savoir et innovation, voilà des thèmes qui seront abordés lors de ce colloque, qui se tiendra le 10 mars à Baie-Comeau. La veille, conférenciers et participants sont conviés à un repas traditionnel au sein de la communauté innue de Pessamit.
Même si les grands projets se font rares pour l'instant dans l'horizon de la Manicouagan, «on a décidé d'être actifs plutôt que d'être en attente. On est tous responsables de notre succès», a lancé le directeur général de la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka, Jean-Philippe L. Messier, l'un des promoteurs de l'événement.
«Il y a deux attitudes possibles à adopter, l'une est d'attendre et espérer les grands projets. Là, vous avez devant vous des organisations qui ont décidé de prendre les devants pour trouver la meilleure façon de maximiser nos chances», a-t-il ajouté.
Parmi les conférenciers qui seront présents à ADNPlanNord, on trouve le président-directeur général de la Société du Plan Nord, Robert Sauvé, ainsi que le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard.