On retrouve quatre producteurs québécois de crème de cassis sur les tablettes de la SAQ : Monna et Filles (disponible dans 200 succursales), la Ferme Pérignon Cassius (15), le Domaine Ives Hill (1) et l’Orléane (60).

Cocktail Québec Royal: la SAQ justifie son choix de liqueur de cassis

La Société des alcools du Québec (SAQ) affirme qu’il était compliqué «au niveau logistique» d’offrir le cocktail emblématique du Québec seulement avec des produits de la province.

Dimanche, Catherine Monna, patronne de Cassis Monna et Filles, une entreprise de l’île d’Orléans, a déploré sur les réseaux sociaux le fait que la société d’État utilisait un produit étranger au lieu de liqueur de cassis locale pour réaliser le cocktail par excellence de la province, le Québec Royal. 

Ce dernier a remporté un concours organisé par la SAQ qui avait comme objectif de mettre à l’avant-plan les produits locaux auprès des consommateurs.

Vendredi, lors d’une dégustation dans les 400 succursales de la province, la société d’État a plutôt opté pour un produit français «moins dispendieux» pour faire découvrir la recette. Une commande de la direction.

«Je peux comprendre la réaction de madame Monna. Le règlement du concours précisait que les alcools utilisés dans la recette devaient être disponibles dans toutes les régions du Québec, et ce, pour chaque saison. Aucune marque ne devait être associée au cocktail gagnant», explique Éliane Hamel, directrice des affaires publiques à la SAQ. «Dans le cas de la crème de cassis, la situation est particulière, car c’est un produit très peu répandu au Québec. Il y a quatre producteurs, dont Monna et Filles. Leur produit est disponible dans 200 succursales», poursuit-elle.

On retrouve également comme producteurs québécois de crème de cassis sur les tablettes de la SAQ, la Ferme Pérignon Cassius (disponible dans 15 succursales), le Domaine Ives Hill (1) et l’Orléane (60). 

Ensemble, ce quatuor ne couvre pas le réseau de distribution de la société d’État, répond la direction, pour expliquer sa décision.

«La SAQ a choisi une crème de cassis disponible dans l’ensemble de ses succursales, car on voulait offrir la dégustation simultanément. Le produit proposé était une marque française d’entrée de gamme. Cela a permis de faire déguster gracieusement à des milliers de clients le Québec Royal», avance Mme Hamel, assurant que la SAQ «encourage» les produits locaux.

«Les produits du Québec qui composent le cocktail vont être identifiés éventuellement dans les succursales. [...] Techniquement, c’était difficile de pouvoir offrir ce cocktail avec des marques du Québec», réitère-t-elle.

Le Québec Royal est un kir créé par Jean-René Lebel avec des pommes, du sirop d’érable et d’autres alcools, dont la crème de cassis. Aucune autre dégustation pour ce produit n’est à l’horaire.