Le nouveau quartier, la Cité de Cap-Rouge, qui sera érigé sur le terrain du Mail de Cap-Rouge, comptera 360 logements pour les retraités.

Cité de Cap-Rouge: un nouveau quartier de 360 logements

Un nouveau quartier, nommé la Cité Cap-Rouge, verra le jour sur le terrain du Mail de Cap-Rouge. Un projet de plus de 100 millions $ qui prévoit la construction de 360 logements pour retraités.
Mercredi, les promoteurs du développement immobilier, le groupe Immostar, le constructeur Bâtimo et l'entreprise spécialisée dans les résidences pour personnes âgées Chartwell, ont dévoilé leur vision pour le site. 
Une résidence pour personnes âgées de cinq étages, comptant 360 logements, dont 36 unités haut de gamme pour personnes semi-autonomes, sortira de terre au cours des prochains mois. Le centre commercial sera également revampé avec l'ajout d'une offre de logements locatifs. Le nombre d'appartements pour cette phase du complexe immobilier n'est toutefois pas encore connu, notent les promoteurs.
L'important complexe pour retraités sera adjacent au Mail de Cap-Rouge, dont la superficie sera amputée de moitié pour réaliser les travaux. Un stationnement souterrain sera construit sous l'établissement. La facture pour cette phase du développement avoisinera les 78,5 millions $. Si tout se déroule selon les plans, les premiers résidents devraient pouvoir emménager à l'été 2019. 
«L'édifice possédera entre autres une cuisine de démonstration, un bistro avec salle à manger, une piscine, une salle d'entraînement, un studio d'artisanat, un salon de jeux, une bibliothèque et une salle de yoga», énumère Maxime Camerlain, vice-président stratégie d'intégration chez Chartwell. «Lorsque nous réalisons des projets, nous nous inspirons de la communauté où l'on bâtit pour déterminer le décor et la vocation de l'établissement», poursuit-il.
Déjà six propriétés
Dans la région de Québec, Chartwell détient déjà six propriétés pour retraités. Au total, une cinquantaine d'emplois seront créés pour répondre aux besoins des résidents. Les promoteurs estiment que le projet entraînera des retombées économiques de l'ordre de 235 millions $.
Pour le centre commercial, qui a perdu des plumes au cours des dernières années, notamment avec le départ de la bannière Provigo, Immostar souhaite redonner ses lettres de noblesse à l'endroit. Les façades de l'édifice ainsi que les locaux seront notamment rénovés. Au final, le groupe immobilier prévoit conserver une quinzaine de commerçants dans l'établissement.
«Le secteur a un potentiel de développement très intéressant. La population change et l'immobilier doit s'adapter», indique l'associé et vice-président chez Immostar, François Pelchat. «Le centre commercial d'une superficie de 110 000 pieds carrés [il restera 50 000 pieds carrés après les travaux] ne répondait plus aux besoins de la population. Ce développement se réalisera en trois phases», précise-t-il. 
Les travaux de démolition du Mail de Cap-Rouge débuteront en octobre.
Pour le projet multirésidentiel, il figure dans les plans d'Immostar la construction d'un édifice de cinq étages avec un stationnement souterrain. L'entreprise aimerait également au rez-de-chaussée avoir une offre alimentaire. «L'architecture et la modernité de Cité Cap-Rouge rendront les gens du secteur très fiers. L'objectif est de réaliser l'ensemble du projet d'ici la fin 2021», affirme M. Pelchat.
En mai, Immostar s'était porté acquéreur auprès de Sandal­wood du centre commercial du boulevard de la Chaudière pour la somme de 8,7 millions $.
Chartwell compte 45 résidences à travers la province et plus de 180 à l'échelle du Canada. L'entreprise emploie environ 3000 personnes.