Cinéplex Odeon Sainte-Foy: sans convention depuis plus de deux ans

Des employés du Cinéma Cineplex Odeon Sainte-Foy sont toujours sans convention collective, et ce, après deux ans de pourparlers.
«L'employeur se borne à offrir le même salaire qu'il offre aux non-syndiqués», indique au Soleil le président de la section locale 262 de l'Alliance internationale des employés de scène, de théâtre et de cinéma (AIEST), Sylvain Bisaillon.
En décembre 2013, les 75 employés du Cineplex Odeon Sainte-Foy ont accrédité le syndicat afin qu'il négocie leur première convention collective. Pour l'heure, les négociations ont été infructueuses, et un processus d'arbitrage est en cours depuis le 27 février 2015.
«Depuis maintenant plus de deux ans, les conditions de travail n'ont pas changé, et les salaires vont du salaire minimum [10,55 $] à 11 $ [après cinq années de service]. Cependant, la très grande majorité des travailleurs sont au salaire minimum ou à 5 ¢ de plus que celui-ci», déplore le président, ajoutant que pendant ce temps, les revenus et les profits de l'employeur ont été à la hausse en 2015. «Nous demandons notamment un salaire de 13,71 $ l'heure pour les gens avec plus de cinq ans d'ancienneté», indique-t-il.
«Obstructions et les contestations juridiques»
Le syndicat reproche à l'employeur de «multiplier les obstructions et les contestations juridiques afin de prolonger inutilement le processus d'arbitrage de la première convention collective». «L'employeur n'est plus disponible avant le mois de septembre 2016 après les séances d'arbitrage prévues les 24, 25 et 26 février», note M. Bisaillon. «Au total, nous avons eu jusqu'à présent 18 rencontres [depuis février 2014].»
La situation est semblable au Cinéma Colossus Laval, où 110 salariés sont toujours en négociation avec le groupe Cineplex pour la signature de leur première convention collective.
Du côté de Beauport, l'AIEST représente 85 salariés. La convention collective sera échue en novembre 2016. Quant aux employés du Cineplex IMAX aux Galeries de la Capitale, ils ne sont pas syndiqués. L'AIEST représente plus de 800 employés à travers la province.