Le cinéma Cineplex Odeon Sainte-Foy

Cineplex Odeon Sainte-Foy: première convention pour les syndiqués et jusqu’à 14,95 $ l’heure

MONTRÉAL - Il aura fallu près de cinq ans, mais 175 employés des cinémas Colossus et Famous Players, à Laval et à Sainte-Foy, bénéficieront d’une première convention collective complète, avec des salaires qui pourront atteindre 14,95 $ l’heure.

Et les syndiqués de huit autres cinémas au Québec, soit près de 550 employés au total, pourront aussi bénéficier de ces augmentations de salaire, a précisé au cours d’une entrevue avec La Presse canadienne Sylvain Bisaillon, président de la section locale 262 de l’Alliance internationale des employés de scène, de théâtre, techniciens de l’image, artistes et métiers connexes, affiliée à la FTQ.

Le Tribunal d’arbitrage de différend vient en effet de statuer sur les augmentations de salaire des 175 syndiqués de Laval et Sainte-Foy de Cinéma Colossus et Famous Players Corporation, après une longue saga juridique qui avait amené le litige en arbitrage, puis en Cour supérieure. Il ne restait plus que les taux de salaire sur lesquels statuer.

L’échelle comptera sept échelons, à partir du salaire minimum de 12 $ l’heure jusqu’à 14,95 $ après 10 années d’ancienneté et plus, a statué le Tribunal.

Le processus d’accréditation du syndicat avait été lancé en novembre 2013, il y a donc cinq ans.

Les autres syndiqués qui pourront bénéficier des mêmes augmentations de salaire, grâce aux clauses remorques qui avaient été négociées par le syndicat dans huit autres cinémas, sont ceux des cinémas Quartier latin, Cavendish, Place LaSalle, Beauport, Saint-Bruno, Brossard VIP, Boucherville et Forum à Montréal, a précisé M. Bisaillon.

Fait notable: la rétroactivité remontera jusqu’au 1er mai 2015. Et certains calculs remonteront jusqu’au 23 janvier 2017, date à laquelle la première sentence arbitrale avait été rendue.

«Beaucoup de gens ont quitté depuis, malheureusement, étant donné la nature des emplois. Mais au moins, on est capable de retourner aux gens qui étaient en emploi le 23 janvier 2017 et de retourner au 1er mai 2015, pour ce qui est du calcul comme tel de la rétroactivité. C’est une rétroactivité quand même très importante pour certains salariés. On en a qui font du 25, 30 heures, 35 heures par semaine et il y a des gens, là-dedans, qui vont recevoir une augmentation de 2,95 $ l’heure. Ça commence à faire beaucoup», a commenté M. Bisaillon.

Au moment d’écrire ces lignes, il n’avait pas été encore possible d’obtenir des commentaires de l’employeur Cinéma Colossus.