Cinq ans après le début de leur bras de fer contre Cineplex, des employés des cinémas de Laval et de Sainte-Foy sont toujours sans convention collective.

Cineplex: 175 employés toujours sans convention collective

Cinq ans après le début de leur bras de fer contre Cineplex, des employés des cinémas de Laval et de Sainte-Foy sont toujours sans convention collective.

«L’employeur s’entête dans une saga juridique, en déployant une opposition constante pour empêcher ses employés de bénéficier d’augmentations salariales qui leur permettraient de sortir la tête de l’eau et de vivre décemment», affirme dans un communiqué Sylvain Bisaillon, président de la section locale 262 de l’Alliance Internationale des employés de scène, théâtre, techniciens de l’image, artistes et métiers connexes (AIEST).

Au total, 175 personnes sont touchées par cette situation, dont 80 à Sainte-Foy. Les travailleurs réclament pour leur première convention collective un salaire de 14,95 $ de l’heure. 

Pour information, actuellement, la majorité des employés sont payés au salaire minimum de 12 $ de l’heure. 

En novembre dernier, l’arbitre Me Bernard Lefebvre avait donné partiellement raison au syndicat affilié à la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec sur plusieurs points. 

Il avait notamment tranché que l’employeur devait verser un salaire allant jusqu’à 14,95 $. Cette mesure était rétroactive à partir du 1er mai 2015.

Cineplex a toutefois choisi de faire appel de nouveau au tribunal dans ce dossier. Le 20 décembre dernier, la Cour supérieure du Québec a suspendu la décision de l’arbitre.

«Après deux arbitrages totalisant une vingtaine de journées et deux passages à la Cour supérieure du Québec, Cineplex pousse l’odieux en demandant ni plus moins à la Cour supérieure d’outrepasser l’arbitre et de statuer elle-même sur les salaires», déplore le syndicat. 

M. Bisaillon mentionne que son organisation prévoit maintenant contester à la Cour d’appel du Québec la récente décision de la Cour supérieure. 

L’Alliance AIEST représente plus de 700 employés à travers la province.