Le chef de la CAQ François Legault

Ciment McInnis : le PQ «va en payer le prix»

De passage à Gaspé mardi, François Legault a dénoncé l'investissement de l'État québécois dans le projet de cimenterie de Port-Daniel en Gaspésie, et plaidé pour de l'aide de plus petite envergure aux entrepreneurs.
À l'instar de Philippe Couillard et de Pauline Marois, le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) a mis le cap vers l'est.
«Ça n'a pas de bon sens d'investir 450 millions $ pour créer 400 emplois», a martelé M. Legault. L'État québécois, avec Investissement Québec et la Caisse de dépôt et placement du Québec, a annoncé fin janvier un prêt de 250 millions $ et deux participations en capital-actions de 100 millions $ dans la cimenterie du Groupe Beaudier.
«Mme Marois s'est trompée, elle a voulu acheter des votes en Gaspésie et elle va en payer le prix», croit M. Legault. Toutefois, un gouvernement Legault ne renierait pas le projet de cimenterie. «On n'est pas une république de bananes, on va respecter notre signature», indique le chef, qui essaierait tout de même de renégocier l'entente pour augmenter la part du privé.
M. Legault a critiqué l'éolien, une voie «sans issue», dans une région où ce secteur soutient pourtant 1200 emplois. Il honorerait les projets signés, mais mettrait les autres «sur pause».
Pour développer la Gaspésie, le chef de la CAQ miserait sur de petits projets initiés par les entrepreneurs, soutenus par des sommes «raisonnables», une stratégie qui permettrait de créer davantage d'emplois avec chaque dollar, estime-t-il.
Le chef de la CAQ a présenté ses candidats gaspésiens, soit Yvan Blanchard, un technicien forestier, dans Gaspé, et Jean-Marc Landry, un enseignant du Centre d'études collégiales de Carleton, dans Bonaventure. Ces mêmes candidats avaient remporté 9,5 % et 11 % des voix à l'élection de décembre 2012.
M. Legault croit à ses chances de rafler des sièges en Gaspésie, occupée par le Parti québécois. «On ne viendra pas ici avec des bonbons électoraux, mais on va parler aux gens comme à des contribuables.»La CAQ aura des candidats dans les 125 circonscriptions, promet M. Legault, qui sera sur la Côte-Nord mercredi.