Selon Statistique Canada, la rémunération hebdomadaire moyenne des Québécois est de 919 $, tandis qu’elle est de 988 $ pour l’ensemble des travailleurs salariés canadiens.

Augmentations salariales 2019 : les prévisions

Ce sont 2,6 % d’augmentation salariale que prévoient donner les organisations québécoises l’année prochaine, selon les Prévisions salariales 2019 de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés.

Un sondage CROP-CRHA réalisé en août auprès d’un échantillon de 568 salariés révèle que ceux-ci avaient plutôt prévu recevoir une augmentation salariale de l’ordre de 1,7 %, mais qu’ils estimaient cependant mériter 3,5 % (3,3 % chez les femmes et 3,6 % chez les hommes). C’est donc dire que les réelles augmentations prévues se situent sensiblement à mi-chemin entre les attentes et les espérances des salariés québécois.

« En raison du contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre, les employeurs sont sous pression et augmentent plus fortement leurs offres salariales afin d’attirer et de retenir leur main‑d’œuvre, a expliqué Manon Poirier, directrice générale de l’Ordre des CRHA par voie de communiqué. Il est donc possible que les augmentations réelles de 2019 soient supérieures à celles prévues. »

Pour donner un ordre de grandeur, l’augmentation prévue de 2,6 % équivaut pour les employeurs à un coût moyen annuel additionnel de 152 $ par employé gagnant un salaire de 40 000 $, si on en croit le Conseil du patronat du Québec.

Des variations relativement justes et stables

Les prévisions d’augmentations salariales au Québec sont assez stables depuis quelques années. En 2017 et en 2018, elles étaient de 2,5 % tandis qu’en 2016, elles étaient de 2,6 %.

Cette année, les emplois du secteur « Administrations publiques (municipal, provincial et fédéral) » sont ceux pour lesquels est prévue la plus maigre augmentation, soit 2,3 % si on inclut les gels salariaux. À l’inverse, les emplois en « Services professionnels, scientifiques et techniques » sont ceux qui s’en tirent le mieux, avec 3 %.


« En raison du contexte actuel de pénurie de main-d’œuvre, les employeurs sont sous pression »
Manon Poirier, directrice générale de l’Ordre des CRHA

Globalement, les postes désignés de « Haute direction, cadres supérieurs » et « Autres cadres et professionnels » devraient recevoir 2,7 % d’augmentation, tandis que les emplois en « Opérations et production » recevront 2,5 %, et ceux en « Soutien administratif et technique », 2,6 %.

À l’échelle canadienne

Selon Statistique Canada, la rémunération hebdomadaire moyenne des Québécois est de 919 $, tandis qu’elle est de 988 $ pour l’ensemble des travailleurs salariés canadiens.

Lorsqu’il est question de revenu net (après impôts), le Québec arrive toutefois au dernier rang parmi les provinces et territoires canadiens avec un revenu médian des ménages se chiffrant à 52 207 $. 

À titre comparatif, la mesure du panier de consommation, fondée sur le coût pour un ménage de deux adultes et deux enfants de la nourriture, des vêtements, du logement, du transport et d’autres éléments de première nécessité est de 36 950 $ dans la région métropolitaine.

***

À la recherche d'un emploi? Besoin de recruter du personnel? Consultez le nouveau site carrière de Groupe Capitales Médias. Des opportunités dans toutes les régions du Québec.