Quant à l'expansion de Canac vers l'Ontario, le pdg Jean Laberge confie être toujours dans l'attente de réponse pour son terrain. L'homme d'affaires espère y ouvrir une première succursale d'ici 2019.

Canac poursuit son expansion

Le Groupe Canac poursuit son expansion à travers la province. L'entreprise québécoise prévoit maintenant ouvrir des succursales dans les villes de Pont-Rouge et de Thetford Mines.
«Chaque magasin coûtera entre 5 et 6 millions $ et entraînera la création d'environ 90 emplois», indique au Soleil le patron de la chaîne de quincailleries et de matériaux de construction, Jean Laberge. Ce dernier participait mardi matin à la réouverture officielle de sa succursale de Vanier. Canac a investi 2 millions $ afin de remettre au goût du jour et agrandir ce point de vente fermé depuis le mois d'octobre. Une trentaine de personnes de plus ont dû être embauchées.
Parmi ses prochains projets, le président de la compagnie espère démarrer d'ici trois semaines le chantier du magasin de Longueuil, dans l'arrondissement Saint-Hubert, ainsi que commencer le développement de sa succursale de Thetford Mines sur le boulevard Frontenac Est, au mois d'août. Les ouvertures sont prévues pour cet automne et le printemps 2018.
Pour Pont-Rouge, si tout se déroule comme prévu, le magasin situé sur la route de la Pinière devrait commencer à prendre forme vers le printemps 2019. «C'est un projet domiciliaire et commercial. La Ville a donné les permis. Il devrait avoir du déboisement qui va se faire prochainement, mais pas sur mon terrain. C'est un développement en deux phases», explique M. Laberge, notant que la transaction pour l'achat du lopin de terre devrait être conclue d'ici un mois. 
Depuis quelques années, le Groupe Canac a entamé une cure de jouvence de ses installations. L'entreprise, qui possède 24 magasins, a notamment retapé les succursales de L'Ancienne-Lorette, de Beauport et d'Henri-Bourassa. Prochainement, la compagnie va procéder à l'ouverture de son magasin de Granby. Également, la façade du Canac situé sur la rue Marie-de-l'Incarnation devrait subir des rénovations.
En attente pour l'Ontario
Quant à son expansion vers l'Ontario, M. Laberge confie être toujours dans l'attente de réponse pour son terrain. L'homme d'affaires espère y ouvrir une première succursale d'ici 2019. «C'est des délais normaux, nous attendons des retours de la municipalité. Il n'y a aucune presse dans ce dossier», conclut-il.
En 2015, le Groupe Canac, dont le siège social est basé sur le boulevard Hamel à L'Ancienne-Lorette, avait annoncé investir près de 100 millions $ sur cinq ans pour entre autres s'établir dans la périphérie de Montréal. Cet investissement devrait permettre la création d'environ 600 emplois. La compagnie compte actuellement 2400 travailleurs.