Le président de Canac, Jean Laberge, s’est déplacé à la salle du conseil municipal de Shawinigan, lundi matin, pour confirmer cette annonce. Il est accompagné du maire Michel Angers.

Canac débarque à Shawinigan: investissement de 8 M$ et création de 90 emplois

Shawinigan — Une nouvelle bannière majeure s’installera à Shawinigan dès l’automne, avec l’arrivée de Canac sur une partie de l’ancienne propriété de l’aluminerie Rio Tinto Alcan, sur le boulevard Saint-Sacrement. Pour le spécialiste de la construction et de la rénovation, l’ouverture de sa 28e succursale entraînera un investissement total de huit millions de dollars.

Le président de Canac, Jean Laberge, s’est déplacé à la salle du conseil municipal de Shawinigan, lundi matin, pour confirmer cette annonce. La grande surface sera construite sur le site des anciens bureaux administratifs de l’aluminerie, qui seront démolis au cours des prochains jours. Le magasin s’étendra sur près de 3900 mètres carrés, dont 2480 m2 en surface de vente. À cela s’ajoutera une cour à bois extérieure ainsi qu’un entrepôt couvert de plus de 2860 m2. M. Laberge estime à six millions $ le coût pour la construction de cette nouvelle succursale. Par ailleurs, le terrain de 38 771 m2 a été acquis de la Ville de Shawinigan pour la somme de deux millions $.

Canac s’attend à créer environ 90 emplois avec ce nouveau magasin. Le maire, Michel Angers, salue l’arrivée de cette bannière bien connue dans un secteur à revitaliser depuis la fin des activités de l’aluminerie, en 2013. Avec les fruits de cette transaction, la Ville pourra procéder au réaménagement de l’entrée qui desservira Canac et Shawinigan aluminium et au renouvellement des conduites d’égout et d’aqueduc, un investissement évalué à 750 000 $.

M. Angers précise que pas moins de 97 000 mètres carrés de terrains demeurent disponibles dans le même secteur pour ajouter à l’offre commerciale ou manufacturière légère.