La valse boursière 2018 tire à sa fin. Voici quelques bons coups financiers au cours des 12 derniers mois, selon des experts.

Bourse: les bons coups de 2018, les titres à surveiller en 2019

La valse boursière 2018 tire à sa fin. Voici quelques bons coups financiers au cours des 12 derniers mois, selon des experts. Ces derniers ont également consulté leur boule de cristal pour 2019 afin de faire fructifier votre portefeuille d’investissement.

VERS LE PHARMACEUTIQUE ET LA SANTÉ

Firme : Les investissements Rivemont
Analyste : Martin Lalonde, Président et gestionnaire de portefeuille

Quelques bons coups de 2018

  • ETSY (ETSY) – Marché en ligne de produits artisanaux. L’action est passée de 16,46 $US à 52,80 $US (12 mois).
  • Teladoc Health (TDOC) – Entreprise travaillant dans le domaine de la télésanté aux États-Unis. L’action est passée de 37,10 $US à 64,09 $US (12 mois).
  • Aleafia Health (ALEF) – Cannabis médical. L’action est passée de 0,65 $CAN à 1,92 $CAN (12 mois).
  • Medtronic (MDT) – Appareils médicaux. L’action est passée de 82,13 $US à 96,60 $US (12 mois).
  • Brookfield Asset Management (BAM) – Entreprise de gestion d’actifs. L’action est passée de 53,62 $CAN à 58,81 $CAN (12 mois).


À surveiller en 2019

  • Medtronic (MDT, 96,60 $US) – Appareils médicaux
  • Eli Lilly (LLY, 117 $US) – Pharmaceutique
  • Pfizer (PFE, 45,51 $US) – Pharmaceutique
  • CareTrust REIT (CTRE, 19,88 $US) – Maison de santé pour personnes âgées.
  • Fireeye (FEYE, 19,85 $US) – Sécurité informatique


QUATRE QUESTIONS

Q Au cours des dernières années, en raison de leurs bonnes performances, les actions de sociétés spécialisées dans la culture de cannabis comme Canopy Growth (TSX: WEED), Aphria (TSX: APH) et Aurora Cannabis (TSXV: ACB) ont gagné de nouveaux adeptes sur les marchés boursiers. Maintenant que la marijuana est légale à travers le pays et qu’un portrait réaliste du marché se dessine, comment doivent agir les investisseurs?

R Il ne faut jamais éviter un secteur, car il y a des titres qui peuvent toujours être intéressants. Ce n’est pas parce qu’un secteur est nouveau qu’il ne faut pas le regarder. Nous avons enregistré de bons résultats par le passé et nous pensons qu’il va avoir d’autres opportunités pour faire de l’argent. Toutefois, tout ne va pas toujours vers le haut. Je pense qu’il va avoir une certaine période de relaxation, car il y a eu de l’exagération dans la valeur d’actions. Lorsque cela va se calmer, il devrait avoir de nouvelles opportunités.

Q Plusieurs sociétés et entreprises ont annoncé au cours des derniers mois qu’ils souhaitaient s’éloigner du secteur des énergies fossiles, pour miser davantage dans leur portefeuille sur les énergies renouvelables. Que pensez-vous du secteur des énergies propres?

R Ce n’est pas intéressant à court terme. Les marges de profits pour les entreprises dans ce secteur sont de plus en plus faibles en raison notamment de l’aide gouvernementale pour la production dans les pays étrangers comme la Chine. En plus, si on regarde ici, je pense qu’il va avoir une diminution des incitatifs financiers pour la réalisation de ce type de projets en raison de nos gouvernements plus conservateurs. Le secteur au complet est un marché baissier depuis quelques années, notamment pour le solaire et l’éolien. Si on regarde du côté de l’énergie hydroélectrique, c’est un secteur qui a bien performé. Est-ce que cela va continuer? Je ne sais pas, mais on ne trouve pas ce secteur si attrayant.

Q Plusieurs monnaies virtuelles ont été malmenées au cours de la dernière année. Le bitcoin a notamment perdu près de 80 % de sa valeur par rapport à décembre 2017. S’agit-il d’un bon moment pour investir?

R L’année 2018 a été difficile, mais historiquement ce n’est pas la première fois. Cela fait quatre fois que le bitcoin baisse de plus de 80 % dans son histoire. Notre vision n’a pas changé, on pense que ce secteur va être très intéressant dans le futur. Après une baisse de 80 %, c’est un très bon moment pour acheter, selon nous. Dans dix ans, lorsqu’on va regarder l’année 2018, on pense qu’il va s’agir simplement d’une mauvaise période.

Q On se retrouve actuellement à la fin d’un cycle boursier. Comment le consommateur doit-il réagir?

R Nous avons vu un essoufflement et plus de volatilité au cours des derniers mois. Par contre, nous n’avons aucun signal clair que le marché haussier est fini. Il n’y a pas eu de retournement de tendances. Il y a eu une correction. Avant de déclarer la fin du cycle boursier qui dure depuis 10 ans, nous attendons d’avoir plus de signaux. Dans notre portefeuille, nous avons plusieurs entreprises qui vont bien lorsque les marchés vont moins bien, particulièrement dans le domaine de la santé. À mon avis, c’est le secteur parfait pour investir actuellement. Historiquement, c’est un secteur défensif. Même si l’économie va mal, tout le monde a besoin d’aller à l’hôpital et il y a aussi des possibilités de croissance.

***

«NE PAS ÊTRE AVEUGLÉ»

Organisation : Mouvement Desjardins
Analyste : Michel Doucet, vice-président et gestionnaire de portefeuille chez Valeurs mobilières Desjardins, et Jean-René Ouellet, analyste principal du Groupe conseil en portefeuilles de Valeurs mobilières Desjardins

Quelques bons coups de 2018

  • Canada Goose Holdings (GOOS) – Détaillant de vêtements. L’action est passée de 34,81 $CAN à 86,22 $CAN (12 mois).
  • MEG Energy Corp (MEG) – Producteur de sables bitumineux. L’action est passée de 5,50 $CAN à 8,42 $CAN (12 mois).
  • Shopify CLASS A (SHOP) – Plateforme de commerce en ligne. L’action est passée de 133,40 $CAN à 197,86 $CAN (12 mois).
  • Canopy Growth Corp (WEED) – Producteur de cannabis. L’action est passée de 18 $CAN à 44,20 $CAN (12 mois).
  • Under Armour Class C (UA) – Détaillant de vêtements. L’action est passée de 12,18 $US à 21,75 $US (12 mois)


À surveiller en 2019

  • Alphabet Class A. (GOOGL, 1094,58 $US) – Conglomérat de sociétés
  • UnitedHealth Group (UNH, 282,55 $US) – Assurance maladie
    • Sun Life Financial (SLF, 48,58 $CAN) – Entreprise de services financiers
    • Royal Bank of Canada (RY, 97,82 $CAN) – Institution financière
    • Metro (MRU, 45,80 $CAN) – Distributeur alimentaire


QUATRE QUESTIONS

Q Au sujet du cannabis?

R 2019 sera l’année où on pourra commencer à évaluer les compagnies de manière fondamentale. Jusqu’ici, on se basait sur des plans d’affaires, des promesses et des hypothèses. Nous n’avons pas encore mesuré la taille de ce marché au Canada. Ce que nous avons mesuré pour les actions des compagnies canadiennes, ce sont l’intérêt et la crainte des investisseurs. Nous demeurons très prudents envers ce secteur. Pourquoi? On veut savoir qui seront les leaders. Ce n’est pas une business simple. On va laisser les compagnies livrées des résultats et on va analyser les sociétés au cours de l’année.

Q Au sujet des énergies propres?

R Est-ce qu’il y a des titres à dénicher dans ce secteur? Oui. On peut regarder la récente évolution du titre de Boralex. Cette dernière est une compagnie présente dans les énergies propres. Le titre en bourse a été affecté cette année en raison de facteurs hors de leur contrôle, notamment une faiblesse au niveau des vents. C’est une société qui a plusieurs projets. Ses revenus devraient grimper au cours des prochaines années. Il ne faut toutefois pas être aveuglé par des termes comme énergie propre. Il y a des opportunités, mais il faut être sélectif et évaluer les perspectives de croissance.

Q Au sujet des monnaies virtuelles?

R L’année dernière, au Thanksgiving, les gens parlaient beaucoup des cryptomonnaies. Aujourd’hui, le blason est un peu moins reluisant...

Q Au sujet du cycle boursier?

R La dernière année a ramené la volatilité à l’avant-scène. Il y a du bruit sur la ligne. Nous avons un nouveau style politique aux États-Unis. On semble gérer le pays via Twitter. La planète financière s’adapte. Nous avons aussi vu un retour du protectionnisme. Nous sommes dans une fin de cycle. Est-ce que cela va se poursuivre jusqu’en 2020 ou 2021? Il est trop tôt pour le savoir. L’économie a encore des ailes. Plusieurs scénarios sont mis de l’avant, notamment un atterrissage en douceur. Est-ce qu’il s’agira d’une récession de type cyclique où la Réserve fédérale américaine (Fed) augmentera un peu trop son taux directeur ? Est-ce qu’il s’agira d’une récession structurelle ou événementielle (guerre commerciale)? Comme investisseur, dans cette situation, il faut revenir à base. C’est-à-dire de savoir qui je suis, où je m’en vais et qu’est-ce que j’ai besoin pour y parvenir.

***

FEU VERT POUR LE CANNABIS

Firme : Pratte gestion de portefeuilles
Analyste : Philippe Pratte, Président ET Chef des investissements

Quelques bons coups de 2018

  • Advanced Micro Devices (AMD) – Fabricant de semi-conducteurs et de microprocesseurs. L’action est passée de 10,89 $US à 21,43 $US (12 mois).
  • TripAdvisor (Trip) – Site web américain qui permet de comparer des prix. L’action est passée de 34,62 $US à 63,54 $US (12 mois).
  • Canada Goose Holdings (GOOS) – Détaillant de vêtements. L’action est passée de 34,81 $CAN à 86,22 $CAN (12 mois).
  • Shopify CLASS A (SHOP) – Plateforme de commerce en ligne. L’action est passée de 133,40 $CAN à 197,86 $CAN (12 mois).
  • Chipotle Mexican Grill (CMG) – Chaîne de restauration. L’action est passée de 304,36 $US à 482,56 $US (12 mois).


À surveiller en 2019

  • Canada Goose (GOOS, 86,22 $CAN) – Marque canadienne de vêtements.
  • Shopify (SHOP, 197,86 $CAN) – Plateforme de commerce en ligne
  • BCE (BCE, 57,12 $CAN) – Société de portefeuille de télécommunications
  • Walt Disney Company (DIS, 116,61 $US) – Groupe de médias et de loisirs
  • HEXO Corp (HEXO, 6,10 $CAN) – Producteur de cannabis


QUATRE QUESTIONS

Q Au sujet du cannabis?

R Le consommateur doit prendre position dans le secteur du cannabis. C’est très rare en bourse qu’on assiste à la naissance d’une industrie. Ce qui est intéressant pour l’année prochaine, c’est que nous allons voir les revenus générés par les sociétés qui sont impliquées dans la marijuana. Cela va nous permettre d’avoir un portrait de l’industrie, si les consommateurs sont au rendez-vous et si les producteurs sont capables de répondre à la demande.

Q
Au sujet des énergies propres?

R J’ai beaucoup de difficulté avec ce secteur. Dans le monde actuel, l’idée de dire qu’on va faire de l’argent dans ce secteur est très intéressante. Toutefois, si on pense investissement et rentabilité, on ne peut pas dire qu’on va faire de l’argent avec l’énergie propre. Avoir une vraie empreinte propre en investissement, cela va être encore difficile en 2019.

Q Au sujet des monnaies virtuelles?

Nous n’avons toujours pas d’intérêt pour ce secteur. Nous avons encore beaucoup de difficultés à attribuer une valeur fondamentale aux cryptomonnaies.

Au sujet du cycle boursier?

On voit un ralentissement des bénéfices en 2019. Les deux grands dangers présentement sont une guerre commerciale et une hausse rapide des taux d’intérêt de la Réserve fédérale américaine (Fed). Les marchés sont aujourd’hui très sensibles à l’actualité. On ne voit pas de récession pour 2019, mais il devrait avoir un ralentissement. Il faut commencer à penser à lever le pied sur ses investissements.
Note : Le titre des actions ont été pris en date du 29 novembre 2018.