La firme ontarienne a affiché jeudi un bénéfice de 19 millions de dollars US ou 4 cents US par action, comparativement à une perte de 372 millions US ou 71 cents US par action l'an dernier.

BlackBerry renoue avec la rentabilité

L'action de BlackBerry (TSX:BB) a pris plus de 12 %, jeudi après que l'entreprise a indiqué que les revenus de ses activités de logiciels et de services avaient atteint un niveau record au plus récent trimestre.
La société de Waterloo, en Ontario, a affiché un bénéfice net de 19 millions $US (23,6 millions $CAN) pour son deuxième trimestre, alors qu'elle avait encaissé une perte lors de la même période l'an dernier.
Les revenus de ses activités de logiciels et de services ont atteint 185 millions $US (230 millions $CAN) au cours du trimestre clos le 31 août. Cette somme représentait environ les trois quarts de son chiffre d'affaires trimestriel.
Selon le chef de la direction de BlackBerry, John Chen, ces revenus et l'amélioration des marges de la société témoignent de la «transformation complète» de BlackBerry en entreprise logicielle.
«Nous avons réalisé d'importants progrès dans toutes nos grandes initiatives de croissance [...] Toutes ces réussites nous placent dans une bonne position pour la croissance à venir», a-t-il indiqué aux analystes lors d'une conférence téléphonique.
L'action de BlackBerry a grimpé jeudi de 1,47 $, soit 12,75 %, pour clôturer à 13,00 $ à la Bourse de Toronto.
BlackBerry a entrepris, ces dernières années, un virage stratégique pour se concentrer sur la production de logiciels et de services. La société, autrefois un géant dans la fabrication de téléphones intelligents, avait perdu sa part du marché aux mains d'Apple et Samsung.
Pour son plus récent trimestre, BlackBerry a engrangé un bénéfice net de 4 cents US par action. Ce résultat se compare à une perte de 372 millions $US (462,5 millions $CAN), soit 71 cents US par action, pour la même période l'an dernier.
Le chiffre d'affaires trimestriel de BlackBerry a atteint 238 millions $US (295,9 millions $CAN), en baisse par rapport à celui de 334 millions $US (415,3 millions $CAN) du deuxième trimestre de l'an dernier.
Selon Michael Walkley, un analyste pour Canaccord Genuity établi à Minneapolis, le redressement du plus récent trimestre était «de nature plus exceptionnelle», puisqu'il était appuyé par des éléments non récurrents liés à des licences.
Malgré tout, les résultats de BlackBerry démontrent que l'entreprise fait des progrès en ce qui a trait à ses objectifs à long terme, a-t-il ajouté. «Et il s'agit d'un autre solide trimestre par rapport aux attentes des analystes, ce qui explique facilement pourquoi l'action grimpe.»
Par ailleurs, M. Chen a révisé à la hausse les perspectives de BlackBerry pour l'exercice financier qui prendra fin le 28 février 2018. La société s'attend à ce que ses revenus annuels s'établissent entre 920 et 950 millions $US (entre 1,14 et 1,181 milliard $CAN). La croissance des revenus des activités de logiciels et de services devrait s'établir quant à elle entre 10 % et 15 % sur l'ensemble de l'exercice. BlackBerry devrait dégager un profit pour l'ensemble de l'exercice, a ajouté le grand patron.