Exprimées en volume, les ventes de la SAQ se sont établies à 68,1 millions de litres au troisième trimestre, un chiffre en hausse de 2,9 % par rapport à l'année précédente.

Bénéfice de 411 millions $ pour la SAQ au troisième trimestre

La Société des alcools du Québec a affiché vendredi un bénéfice net en hausse de 4,7 % pour son troisième trimestre, soutenu par une hausse de 4,1 % de ses ventes.
Pour le trimestre clos le 31 décembre, le résultat de la société d'État s'est établi à 411,5 millions $, tandis que ses revenus totaux se sont chiffrés à 1,121 milliard $.
Les ventes des succursales et des centres spécialisés ont grimpé de 3,7 % pour atteindre 998,4 millions $ au plus récent trimestre, tandis que celles des grossistes-épiciers ont avancé de 7,7 % à 122,7 millions $.
Exprimées en volume, les ventes de la SAQ se sont établies à 68,1 millions de litres au troisième trimestre, un chiffre en hausse de 2,9 % par rapport à l'année précédente.
La SAQ a rappelé avoir enregistré ces résultats alors qu'une première réduction de prix avait été effectuée au troisième trimestre sur environ 1600 vins, ainsi que sur les boissons panachées. Deux autres baisses de prix ont été réalisées par la suite, en janvier et en février.
Le ratio des charges nettes, qui exprime les dépenses en fonction des ventes, a reculé à 15,7 % au plus récent trimestre, comparativement à 16,3 % à la même période un an plus tôt. Pour les trois premiers trimestres de l'exercice en cours, ce ratio a atteint 16,7 %, alors qu'il était de 17,2 % pour les trois premiers trimestres de l'exercice précédent.
La SAQ a éliminé 280 postes depuis le début de l'exercice financier qui prendra fin le 31 mars, des mesures qui l'ont forcée à allonger des indemnités de départ et allocations de transition qui totalisaient 3,19 millions $ en date du 10 février.
La plus récente vague de mises à pied, qui a eu lieu en janvier, a touché 190 emplois dans tous les secteurs de l'organisation, à l'exception de son réseau de succursales.
Par ailleurs, les négociations ont débuté au sujet de la convention collective de quelque 5500 employés de magasins et de bureaux de la SAQ, associés à la Confédération des syndicats nationaux (CSN). Leur contrat de travail signé en 2010 arrivera à échéance le 31 mars.