La bannière américaine BCBG Max Azria va fermer ses 51 succursales à travers le Canada, dont ses deux dans la région de Québec.

BCBG Max Azria fermera ses 51 succursales au Canada

La bannière BCBG Max Azria va s'ajouter à la longue liste des grands disparus dans le monde du commerce de détail canadien. L'entreprise américaine va fermer ses 51 succursales à travers le pays, dont ses deux dans la région de Québec.
Les employés des magasins des centres commerciaux Place Ste-Foy et des Galeries de la Capitale ont appris la mauvaise nouvelle mercredi. Une conférence téléphonique a notamment été organisée. Pour la Ville de Québec, une vingtaine de personnes seront touchées par cette fermeture. Mentionnons que la succursale des Galeries de la Capitale avait ouvert ses portes seulement au printemps 2016.
«Il s'agit d'une surprise. On savait que la compagnie avait des difficultés, mais je ne pensais pas que c'était si pire», a commenté au Soleil une employée, préférant taire son identité. Elle stipule n'avoir aucune information pour le moment sur la date de fermeture des boutiques. «On devrait le savoir très rapidement», poursuit-elle.
Quant aux départements intégrés dans les succursales de la Baie d'Hudson (TSX : HBC), BCBG cherche une solution pour conserver les points de vente. 
Les problèmes financiers du détaillant de vêtements ne datent pas d'hier. Depuis plusieurs mois, divers médias américains soulignaient les difficultés de l'entreprise. En décembre, La Presse révélait d'ailleurs que la société fermait ses bureaux administratifs et son centre de distribution à Montréal. 
Mardi, afin de se protéger de ses créanciers, BCBG s'est finalement placé sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites des États-Unis. Elle s'est également placée sous la Loi sur la faillite et l'insolvabilité du Canada.
Fondée en 1989 à Los Angeles, BCBG emploie environ 4800 travailleurs.