Le bris fait en sorte que plus du tiers de la population doit maintenant faire bouillir son eau une minute avant de la consommer.

Avis d'ébullition pour 55 000 Lévisiens

Un bris dans une conduite d'eau majeure force environ 55 000 Lévisiens à faire bouillir leur eau jusqu'à mardi.
L'incident est survenu vers 7h30 samedi, sur le boulevard Guillaume-Couture, à la hauteur des Galeries Chagnon. Les cols bleus de la Ville se sont affairés jusqu'à 22h samedi pour remplacer le tuyau d'aqueduc de 35,5 cm (14 pouces) brisé et réparer la chaussée. 
C'est l'«usure de la conduite», vieille de 50 ans, qui serait en cause, a indiqué Stéphane Guay, conseiller en gestion des communications pour la Ville de Lévis.
Dimanche, la pression d'eau était revenue à la normale, mais le bris fait en sorte que plus du tiers de la population de Lévis doit maintenant faire bouillir son eau une minute avant de la consommer.
Ce sont tous les résidents de l'arrondissement Desjardins qui sont concernés, ce qui comprend le centre-ville, le Vieux-Lévis, Lauzon, Saint-David, Pintendre et Saint-Joseph-de-la-Pointe-Lévy.
«Ça va jusqu'à mardi parce que c'est le délai nécessaire pour l'obtention des résultats d'analyse. Il faut faire un deuxième échantillonnage pour confirmer les résultats du premier», explique M. Guay.
Cette mesure touche tout le secteur commercial du centre-ville. «Certains commerçants ont décidé d'acheter de l'eau embouteillée. Des restaurateurs ont pris la décision de ne plus distribuer de pichets d'eau dans les prochains jours, mais on me dit qu'en général, la clientèle est compréhensive», illustre M. Guay.
La Ville de Lévis publiera un communiqué lorsque l'avis d'ébullition sera officiellement levé.